Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ? Une revue virevoltante !

Le spectacle d’Élodie Menant et Éric Bu est une plongée revigorante dans la France des années 20 qui s’étire jusqu’à la seconde guerre mondiale. A mi-chemin entre le théâtre et le music-hall, il nous entraine en chansons dans les pas allègres d’Arletty tout en nous faisant croiser les figures mythiques de Cocteau, Guitry ou Louis Jouvet. Une heure trente de pur bonheur !

arletty - spectacle - syma news - theatre - petit montparnasse - montparnasse - florence yeremian - cabaret - annees folles - charleston - paris - claquette - eric bu - theatres parisiens associes - johanna boye - celine esperin - cedric revollon - mehdi bourayou - marc pistolesi - danse - chansons - jouvet - marcel carne - guitry - colette - Théâtre - est-ce-que-j-ai-une-gueule-d-arletty - coq heron
Les comédiens (ci-dessus Cédric Revollon et Élodie Menant) interprètent leurs personnages avec beaucoup de charme et d’émotion

Arletty : un esprit libre !

Arletty aimait les hommes, parfois les femmes et, accessoirement, l’argent. Ce qu’elle adorait cependant par-dessus tout, c’était la vie et la liberté ! Afin de lui rendre hommage, Élodie Menant s’est glissée dans la peau de cette jolie môme dont la voix et le sourire si franc ont marqué à jamais l’histoire du cinéma français.

Qu’il s’agisse de danse, de chant ou surtout de gouaille, Élodie Menant prête volontiers son entrain et son charme canaille à cette belle « gueule d’atmosphère ». Le rire sonore et la cuisse alerte, la jeune comédienne nous livre une Arletty fringuante, pétrie de spontanéité et avide d’indépendance.

Depuis son enfance en Auvergne à ses succès parisiens durant les Années Folles, ce spectacle haut en couleur nous fait découvrir les rêves d’Arletty, ses superbes films et ses nombreux amants… Derrière ce grand défilé de strass et de paillettes, on perçoit également toute la solitude d’une grande dame qui ne voulut jamais être « veuve de guerre ou mère de soldat » et termina ses jours dans la pénombre mélancolique de sa cécité.

arletty - spectacle - syma news - theatre - petit montparnasse - montparnasse - florence yeremian - cabaret - annees folles - charleston - paris - claquette - eric bu - theatres parisiens associes - johanna boye - celine esperin - cedric revollon - mehdi bourayou - marc pistolesi - danse - chansons - jouvet - marcel carne - guitry - colette - Théâtre - est-ce-que-j-ai-une-gueule-d-arletty - coq heron
Entre les numéros de claquettes, de chant et de Charleston, on se croirait au Music-Hall (Marc Pistolesi et Élodie Menant)

Une mise en scène légère et rythmée

La mise en scène de ce spectacle est inventive et superbement orchestrée. Afin d’entraîner les spectateurs dans l’existence tourbillonnante d’Arletty, Johanna Boyé n’a laissé aucun temps mort à sa pièce qu’elle a construite comme une revue de cabaret. Enchaînant les tableaux des Années Folles à l’Occupation, elle y fait alterner le chant, les claquettes, la politique et l’humour au sein d’un décor qui laisse exploser tout le talent des comédiens.

arletty - spectacle - syma news - theatre - petit montparnasse - montparnasse - florence yeremian - cabaret - annees folles - charleston - paris - claquette - eric bu - theatres parisiens associes - johanna boye - celine esperin - cedric revollon - mehdi bourayou - marc pistolesi - danse - chansons - jouvet - marcel carne - guitry - colette - Théâtre - est-ce-que-j-ai-une-gueule-d-arletty - coq heron
C’est avec une grande justesse que les acteurs (Cédric Revollon et Céline Espérin) passent de la nostalgie du Quai des Brumes à celle des Enfants du Paradis

Un quatuor swinguant

Gravitant autour d’Élodie Menant, les trois autres comédiens de la pièce se démultiplient avec brio pour faire apparaître une superbe galerie de personnages.

arletty - spectacle - syma news - theatre - petit montparnasse - montparnasse - florence yeremian - cabaret - annees folles - charleston - paris - claquette - eric bu - theatres parisiens associes - johanna boye - celine esperin - cedric revollon - mehdi bourayou - marc pistolesi - danse - chansons - jouvet - marcel carne - guitry - colette - Théâtre - est-ce-que-j-ai-une-gueule-d-arletty - coq heron
Un magnifique quatuor où Arletty (Élodie Menant) rayonne. Elle était si gaie, si classe, si pleine de vie… Comme elle nous manque la môme avec sa gueule d’atmosphère !

Cédric Revollon se glisse ainsi avec une aisance folle dans la peau de Gabin, Marcel Carné ou De Gaulle. De son côté, Marc Pistolesi incarne avec beaucoup d’authenticité Prévert, Michel Simon et le Maréchal Pétain. Quant à Céline Espérin, elle prête ses doux traits à la pauvre mère d’Arletty puis se transforme en un clin d’œil en danseuse de Music-Hall, Michelle Morgan ou Colette. Vive et pétillante, cette demoiselle aux yeux d’azur nous séduit également par sa très belle voix.

Afin d’enflammer ce quatuor chantant, saluons aussi la présence du pianiste Mehdi Bourayou qui les accompagne en live tout au long de la soirée.

Entre les changements de costumes, les claquettes, les numéros de Charleston, les rires et la nostalgie des Années folles, vous avez compris : ça swingue sur la scène du Petit Montparnasse !

Est-ce-que j’ai une gueule d’Arletty – PDF Florence Yeremian – SYMA News

arletty - spectacle - syma news - theatre - petit montparnasse - montparnasse - florence yeremian - cabaret - annees folles - charleston - paris - claquette - eric bu - theatres parisiens associes - johanna boye - celine esperin - cedric revollon - mehdi bourayou - marc pistolesi - danse - chansons - jouvet - marcel carne - guitry - colette - Théâtre - est-ce-que-j-ai-une-gueule-d-arletty - coq heronEst-ce que j’ai une gueule d’Arletty ?
Un spectacle musical d’Élodie Menant et Éric Bu
Avec Élodie Menant, Céline Espérin, Marc Pistolesi, Cédric Révollon et Mehdi Bourayou
Mise en scène Johanna Boyé assistée de Lucia Passanti

Décor : Olivier Prost
Costumes: Marion Rebmann assistée de Marion van Essche
Création perruques et moustaches : Julie Poulain
Lumière : Cyril Maneta
Chorégraphies : Johan Nus

Théâtre du Petit Montparnasse
31 rue de la Gaité –
Paris 14e

Du mardi au samedi à 21h – Le dimanche à 15h
Réservations : 0143227774

Photos : ©Olivier Brajon

 

Florence Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 10000 articles et interviews.