Tandis que la saison 11 de « The Voice » France bat son plein, nos voisins belges eux viennent d’achever leur dixième édition. Le bon timing pour Sola, finaliste marquante de 2018 revenue sur le plateau pour y présenter son premier single « Maquiller ». Un titre poignant sur les violences conjugales élaboré avec son coach Slimane revenu sur cette même scène « Dans le noir » nous toucher en plein coeur.

Sola - Maquiller - The voice Belgique - Slimane -

Sous l’aile de Slimane

Révélateur de talents en masse et ce qu’importe le pays, « The Voice » est un véritable propulseur de carrière. Une expérience unique devenue un tournant dans la vie de Soraya Slimani âgée lors de ses premiers pas sur cette immense salle ouverte de seulement 16 ans. Une jeunesse qui ne l’a pas empêché d’exceller et de briller sur le plateau de « The Voice Belgique » saison 7 jusqu’à atteindre le carré final. Une candidate emblématique prise sous l’aile de Slimane qui l’a aidé à ajuster ses interprétations. Un mentor attentif à son évolution et ce même depuis la fermeture de rideau de cette belle aventure. Un coup de pouce pour la demoiselle qu’on appelle désormais Sola qui a pris le temps de consolider son identité artistique et gagner en exposition. Une double chance pour la chanteuse choisie parmi les invités prestigieux de l’album « VersuS » de Vitaa et Slimane sur le titre « Baladé ». Un hit racontant une histoire d’amour pas sincère faite de fausses promesses d’un homme dépassé par la situation face à une femme un peu trop naïve. Une déception contrastée par une rythmique pop entêtante. Un hymne harmonieux à quatre voix partagé aussi avec sa camarade Camille Schneyder. Deux copines aux destins un peu similaires, partageant depuis l’incroyable aventure du « VersuS Tour » qu’elles ouvrent l’une après l’autre avec des reprises mais aussi leurs propres compositions. Une tournée que l’ensemble de la troupe reprendra le 1er juin prochain à Macon après six mois de repos bien mérité. Une pause productive pour Sola qui en profite pour révéler enfin son tout premier single baptisé « Maquiller ».
Un hit camouflant de phare à paupière les cocards d’une victime de violences conjugales. Un sujet sensible pour la demoiselle touchée personnellement par le long calvaire qu’a enduré une de ses proches. « J’ai beaucoup culpabilisé de ne jamais m’être rendue compte, j’étais triste et en colère » confie-t-elle sur ses réseaux sociaux à un internaute la questionnant sur l’origine de cette chanson si importante à ses yeux. «Une main sur la joue, et l’autre autour du cou… » débute-t-elle avec poigne avant d’entonner des hurlements de louve. « Aouuuuuh, tu lui as fait du mal, aouuuuh, maquillé sa peau pâle » rugit-elle dans la lumière d’un refrain plus enivrant. Un morceau saisissant en dévoilant un peu plus sur son univers pop entêtant mais pas moins profond.

Slimane - dans le noir - the voice belgique -

Un coach qui n’a pas fini de nous émouvoir

Un titre joliment imagé que Sola a co-écrit avec Slimane. Un artiste profitant lui de la trêve du « VersuS Tour » pour couvrir d’amour sa fille née en janvier dernier. Un trésor qu’il berce de sa voix d’or. N’en oubliant pas la promesse faite à son public il y a quelques mois de cela. « Je reviens vite » affirmait-il au début de son break officialisé par le hit «BREF, j’ai besoin d’une pause ». Un retour imminent prenant forme depuis son passage télévisé lors de la finale de « The Voice Belgique » saison 10. Un plateau que le coach d’honneur du jour décrit lui-même comme « porte-bonheur » à qui il a décidé d’offrir l’inédit « Dans le noir ». Une ballade piano voix riche en émotions évoquant toute la profondeur de son amour pour sa mère et la peur de la perdre. « Dans ma tête je prends des photos, je les range comme un dernier cadeau, Que je servirai sur un plateau le jour d’après, On me dit de ne pas y penser, Mais comment ne pas y penser, J’imprime mais j’ai peur d’oublier le jour d’après » frissonne-t-il avec intensité. Un hommage bouleversant qui prend aux tripes, que l’on espère retrouver rapidement sur toutes les plateformes d’écoutes.

DROUIN ALICIA