Après un mois de mai plutôt déprimant d’ouest en est pour le jeu vidéo, l’été été censé arriver avec deux titres grand public susceptibles de redonner le sourire aux revendeurs…

Crash Team Racing, un phénomène annoncé

Crash Team Racing Nitro Fueled PS4 Xbox One Switch Sony jeu vidéo course objets kart Beenox Activision Crash Bandicoot Mario Maker 2 Nintendo Ubisoft Jugement SEGA Anno 1800
Hit en puissance, Crash Team Racing Nitro Fueled ne loupe pas le podium

Crash Team Racing Nitro-Fueled était l’une des sorties majeures de juin 2019, et la grande qualité de ce remake lui a permis d’arriver en tête des ventes dans plusieurs pays, dont le Royaume-Uni et la France. Le jeu d’Activision se maintient d’ailleurs dans le top du SELL un mois après sa sortie, ainsi que dans le classement global Europe/Océanie publié par GamesIndustry. Cela va sans dire, il a totalement écrasé son concurrent direct Team Sonic Racing sorti assez discrètement un mois plus tôt. D’après les classements détaillés et les classements en ligne du titre, la version PS4 est de loin la plus plébiscitée : plus d’un million de joueurs inscrits sur la console de Sony, contre 240’000 sur Xbox One et environ 170’000 sur Switch. Même si l’on parle là du remake d’un jeu culte de la première Playstation, la domination de la PS4 impressionne une fois de plus.

Super Mario en tête aux US

jeu video - mario - gamer - geekL’autre hit en vue cet été est Super Mario Maker 2 sur Switch. Le jeu de construction du big N finit en tête aux Etats-Unis comme le précise l’organisme NPD, mais aussi en Allemagne au vu des classements de l’association allemande pour le jeu vidéo. Nous sommes toujours en attente de chiffres officiels de la part de Nintendo, mais NPD précise déjà qu’il s’est vendu mieux que le premier sur 3DS et WiiU. Crash Team Racing Nitro-Fueled doit se contenter de la deuxième place, mais établissant tout de même lui aussi un nouveau record pour la franchise Crash Bandicoot outre-Atlantique.

Crash Team Racing Nitro Fueled PS4 Xbox One Switch Sony jeu vidéo course objets kart Beenox Activision Crash Bandicoot Mario Maker 2 Nintendo Ubisoft Jugement SEGA Anno 1800
Franchise appréciée, Anno 1800 réveille le business sur PC

Ubisoft faisait le point sur ses résultats financiers pour le trimestre de avril à juin, comme le rapporte Twinfinite. Malgré des ventes et des profits en baisse, son PDG Yves Guillemot reste serein et explique que les chiffres sont néanmoins « très supérieurs à l’objectif ». Les jeux les plus performants économiquement ont été Rainbow Six Siege, un formidable succès de long-terme d’Ubisoft, et Assassin’s Creed Odyssey, qui confirme le retour en grâce de la franchise. Le groupe français a donné les résultats par machine : c’est le PC qui a généré le plus de revenus devant la PS4 sur le trimestre. Cela s’explique par la sortie en exclusivité sur ordinateur de Anno 1800, le nouvel opus d’une série de jeux de stratégie très réputés. C’est la Switch qui fut la moins performante économiquement : avec seulement 5% des ventes, elle est encore moins populaire que les téléphones mobiles chez les clients d’Ubisoft.

« Jugement » jugé durement en occident

Crash Team Racing Nitro Fueled PS4 Xbox One Switch Sony jeu vidéo course objets kart Beenox Activision Crash Bandicoot Mario Maker 2 Nintendo Ubisoft Jugement SEGA Anno 1800
Les espoirs de SEGA pour Jugement semblent voler en éclat

La déception vient de chez SEGA avec Jugement. Malgré une campagne de promotion assez extensive sur le web, le nouveau jeu d’action/aventure de Toshihiro Nagoshi (responsable de la série Yakuza) n’a pas l’air d’avoir percé en occident. Il avait pourtant fait un très beau parcours au Japon avec près de 300’000 exemplaires écoulés. Jugement avait décroché une petite cinquième place en France la semaine de sa sortie, et ne s’est pas maintenu. Nettement boudé par les consommateurs occidentaux, le titre n’a brillé nulle part ailleurs en Europe ou aux Etats-Unis. Reste à voir quelle conclusion SEGA tirera de ces résultats.

SHARE
Thomas Froehlicher est chroniqueur Japon & Gaming. Rédacteur pour plusieurs sites spécialisés dans le jeu vidéo, il intervient sur l'actualité vidéo-ludique depuis trois ans. Sa passion pour la culture japonaise, aussi bien classique que moderne, l'a poussé à en étudier la langue en parallèle de sa majeure en finance, puis à effectuer un semestre d'échange universitaire à Sophia University à Tokyo. Il est titulaire du Japanese Language Proficiency Test niveau 1 depuis 2012, et depuis ne jure que par les versions originales en japonais.