Mortal Kombat 11 a défrayé la chronique

Alors que le débat fait rage quand au bannissement ou non des connotations sexuelles dans le jeu vidéo, l’affichage de la violence brute, elle, ne s’est jamais aussi bien portée. La preuve encore fin avril dernier avec le succès renouvelé d’une série pas vraiment connue pour sa tendresse…

mortal kombat 11 warner combat jeu vidéo PS4 Xbox One Switch Sony Nintendo Microsoft Days Gone Bandai Namco Capcom Square Enix
Les fans de Mortal Kombat étaient au rendez-vous

Mortal Kombat 11 a défrayé la chronique le mois dernier par son habituelle ultra-violence. Le jeu de combat de Warner Bros fait toujours autant couler l’hémoglobine… mais aussi l’argent ! Avec des ventes faramineuses aux Etats-Unis, Mortal Kombat 11 finit largement en tête sur toutes les consoles, et même deuxième du classement annuel en seulement sept jours! Le titre était également bien placé en France à sa sortie. Têtes coupées, moelles épinières arrachées… la brutalité virtuelle fait toujours autant recette.

Sony a de beaux jours devant lui

mortal kombat 11 warner combat jeu vidéo PS4 Xbox One Switch Sony Nintendo Microsoft Days Gone Bandai Namco Capcom Square Enix
Sur cette génération, Sony n’a cessé d’enchaîner les succès

Cependant, ça dépend des territoires : l’Europe et le Japon lui ont préféré Days Gone, la nouvelle exclusivité action/aventure de Sony sur PS4. Le jeu de Bend Studio écrase son rival en Allemagne par exemple. Le joueur y incarne un héros acculé, pourchassé par des morts-vivants dans un monde post-apocalyptique. Un schéma qui fonctionne toujours très bien, surtout quand l’éditeur met les moyens pour sa promotion. Les exclusivités PS4 ne se sont jamais aussi bien portées : God of War a atteint les dix millions d’exemplaires vendus, et on apprend également que le remaster de The Last of Us sur PS4 avait dépassé l’original sur PS3 ! Un exploit impressionnant qui prouve encore une fois que le marché s’est considérablement élargi d’une génération à l’autre.

mortal kombat 11 warner combat jeu vidéo PS4 Xbox One Switch Sony Nintendo Microsoft Days Gone Bandai Namco Capcom Square Enix
Nintendo ne fera pas beaucoup d’ombre au PSVR

Peu de succès en revanche pour la réalité virtuelle chez Nintendo. Le Nintendo Labo VR Kit, une déclinaison des accessoires cartonnés de la firme incluant un casque de réalité virtuelle, se classe bon dernier du top américain et ne brille guère ailleurs. Malgré (ou à cause) du prix relativement bas demandé pour ce genre de technologie, la réalité virtuelle version Nintendo n’a pas inspiré la confiance des consommateurs. Toujours sur Switch, Dragon Ball Z World Mission n’a pas réuni les qualités nécessaires pour égaler les meilleurs jeux de la franchise.

Des bilans en cascade

L’année fiscale étant terminée au Japon, les éditeurs et constructeurs commencent à faire les comptes. Bien installé en première place, Sony annonce 17,8 millions de consoles mises sur le marché entre avril 2018 et mars 2019, contre 16,95 millions pour la Switch de Nintendo. Playstation conserve donc son avance. De son côté, Microsoft continue son mutisme quant aux chiffres hardware.

mortal kombat 11 warner combat jeu vidéo PS4 Xbox One Switch Sony Nintendo Microsoft Days Gone Bandai Namco Capcom Square Enix
L’augmentation galopante des coûts de développement a eu raison des ambitions de Square Enix

On s’en doutait au vu des chiffres de Kingdom Hearts III, SquareEnix a fait de gros bénéfices. Le hic, c’est que ce n’est pas assez à leur goût : l’entreprise a manqué ses objectifs pour l’année 2018-2019. Avec un bénéfice net en baisse et une marge d’exploitation quasiment divisée par deux, le champagne a dû rester au frigo. Just Cause 4 et Left Alive sont montrés du doigt pour leurs ventes excessivement faibles. La digue des coûts de production a fini par céder. Échaudés par ce semi-échec, les dirigeants ont passé un bon coup de balai dans les projets : le studio Istolia, monté il y a quelques mois à peine, est démantelé et son projet de grand RPG classique, Prelude Rune, va à la corbeille. Il est clair que l’heure n’est pas aux idées neuves…

mortal kombat 11 warner combat jeu vidéo PS4 Xbox One Switch Sony Nintendo Microsoft Days Gone Bandai Namco Capcom Square Enix
Iceborne emmènera les aventuriers de Monster Hunter World dans les contrées glacées

Capcom en revanche collectionne les bonnes nouvelles, puisque son bénéfice net est en nette hausse de 15%. Resident Evil 2 remake à quant à lui dépassé les 4 millions d’exemplaires distribués, ce qui est très fort puisqu’il se vend plus vite que Resident Evil VII, qui était lui inédit. La force tranquille, Capcom assure qu’il va passer l’année fiscale en cours avec un seul titre majeur, qui n’est même pas un jeu en lui-même puisqu’il s’agit de l’extension de Monster Hunter World, appelée Iceborne. Mais si l’on regarde la question autrement, cela veut dire que les autres titres majeurs sortiront après mi-2020, en même temps qu’une certaine Playstation 5…

mortal kombat 11 warner combat jeu vidéo PS4 Xbox One Switch Sony Nintendo Microsoft Days Gone Bandai Namco Capcom Square Enix
Critiqué dans tous les sens, Jump Force confirme néanmoins son succès

Bandai Namco a lui aussi passé une bonne année. La firme affiche des profits en hausse de 15% tout comme son concurrent. Sans surprise, Jump Force et Ace Combat 7 sont comptés dans les meilleures ventes, tout comme SoulCalibur VI qui au final ne s’en sort pas trop mal. Le ratio des ventes en dématérialisé, qui atteint presque 40% est également cité comme ayant un impact positif sur le résultat. Curieusement, l’éditeur prévoit des profits en baisse (mais toujours élevés) dans son plan 2019-2020. Cela peut s’expliquer par une petite note laissée dans le document : Bandai Namco va se consacrer à la recherche technologique afin de se préparer à la prochaine génération de consoles. On devine que là encore, la Playstation 5 est dans toutes les têtes.

SHARE
Thomas Froehlicher est chroniqueur Japon & Gaming. Rédacteur pour plusieurs sites spécialisés dans le jeu vidéo, il intervient sur l'actualité vidéo-ludique depuis trois ans. Sa passion pour la culture japonaise, aussi bien classique que moderne, l'a poussé à en étudier la langue en parallèle de sa majeure en finance, puis à effectuer un semestre d'échange universitaire à Sophia University à Tokyo. Il est titulaire du Japanese Language Proficiency Test niveau 1 depuis 2012, et depuis ne jure que par les versions originales en japonais.