Voilà près d’un an que Code Vein, un action-RPG sur lequel BandaiNamco mise beaucoup, n’avait pas donné de nouvelles. Son brusque report à 2019, puis ce silence ont fait naître des doutes quant à la capacité de l’éditeur à mener le projet à bien. Qu’à cela ne tienne, Code Vein nous est revenu sans crier gare via une version bêta accessible sur PS4 ou XboxOne ! L’occasion de juger sur pièce si les inquiétudes sont fondées ou non.

Code Vein Bandai Namco PS4 Xbox One jeu vidéo PC Steam action RPG post apocalyptique
L’éditeur de personnage n’est pas encore parfait, mais déjà assez complet

Comme beaucoup de jeux du même genre, Code Vein commence avec la création de votre personnage principal. On a bien évidemment le choix entre homme ou femme, mais aussi beaucoup d’autres paramètres comme la taille et la position des pupilles, la coupe de cheveux, le visage, etc. Il y a aussi une dizaine de voix différentes, dont a priori des doubleuses japonaises assez célèbres du côté femme. On trouvera relativement de quoi faire même s’il y a pour l’instant assez peu de costumes disponibles. L’impossibilité de régler la taille du personnage est également regrettable, mais gageons que la version finale aura plus d’éléments.

Un monde original et inspiré

Code Vein Bandai Namco PS4 Xbox One jeu vidéo PC Steam action RPG post apocalyptique
Qui est la jeune fille en blanc? Il faudra attendre le jeu complet pour le savoir.

Code Vein a pour théâtre un monde post-apocalyptique assez torturé : tout est sombre et asséché, la végétation morte hormis d’étranges arbres blancs portant des fruits gorgés de sang. Votre personnage se réveille auprès d’une mystérieuse fille aux cheveux argentés, avec qui vous n’avez guère le temps de faire connaissances puisque des brigands vous emmène vous et votre amie de force dans leur repaire.

Code Vein Bandai Namco PS4 Xbox One jeu vidéo PC Steam action RPG post apocalyptique
Le message est clair : on est pas dans un conte de fées.

L’introduction marque donc très clairement l’atmosphère de Code Vein, avec un fort parti-pris pour la noirceur et le désespoir. Les occupants de la base n’ont presque plus la force de vivre, démoralisés par la loi du plus fort et l’inquiétant miasme qui flotte un peu partout, forçant les aventuriers à porter un masque. Le tout est artistiquement extrêmement réussi et cohérent, assez semblable à God Eater (autre série du même développeur) mais davantage versé dans le fantastique.

Code Vein Bandai Namco PS4 Xbox One jeu vidéo PC Steam action RPG post apocalyptique
Les donjons ne sont pas encore très complexes

Vient donc le moment d’explorer les sous-sols, évidemment peu accueillants. Les Lost, entités zombifiées ou maléfiques, peuvent surgir de n’importe quel coin à n’importe quel moment. Loin d’être des zombies d’ailleurs, les Lost sont au contraire rapides et sveltes, n’hésitant pas à courir, contre-attaquer ou sauter sur vous depuis plusieurs mètres. Cela les rend évidemment très dangereux, mais les commandes du personnage répondent bien : l’esquive et la garde offrent de très bonnes sensations en combat et on se prend au jeu très rapidement.

Le Dark Souls post-apo?

Code Vein Bandai Namco PS4 Xbox One jeu vidéo PC Steam action RPG post apocalyptique
Les combats sont assez prometteurs

A l’instar de Bloodborne ou Dark Souls duquel il s’inspire très largement en termes de système de jeu, le gain de niveau se fait manuellement dans des sources magiques avec les points d’expérience collectés. Si vous succombez avant d’y être arrivé, vous perdez tout! Cette architecture exigeante du gameplay procure une vraie adrénaline et plaira aux amateurs de challenge, même si jusque-là, Code Vein a l’air nettement plus facile que Bloodborne. A plusieurs reprises, le jeu a semblé déclencher une sorte d’assistance en cas de danger immédiat. Un paramètre qui sera à confirmer dans la version commerciale.

Code Vein Bandai Namco PS4 Xbox One jeu vidéo PC Steam action RPG post apocalyptique
Question armes à feu, Code Vein fait dans la nostalgie

Le donjon recèle de pas mal d’armes différentes : marteaux de guerre, haches, épées et même un carabine équipée d’une baïonnette, très pratique pour attaquer à la fois de loin et de près. Il y a aussi des spécialisations et des pouvoirs utilisant la magie. On peut par exemple choisir une classe mage et incendier les ennemis avec des sorts à base de feu. La richesse de jeu semble aller dans le bon sens malgré l’interface très austère.

Code Vein Bandai Namco PS4 Xbox One jeu vidéo PC Steam action RPG post apocalyptique
La question de la réalisation globale reste entière

En termes de réalisation, on ne peut pas dire que le jeu soit laid mais les graphismes manquent sans conteste de finesse dans cette bêta, ne serait-ce que comparé à God Eater 3 qui le précède directement. Les bugs de collisions étaient assez nombreux et les décors très banals. L’animation n’est pas très fouillée mais au moins le jeu est parfaitement fluide, ce qui soutient la jouabilité.

En conclusion, ce premier contact proposé au public avec Code Vein s’avère plutôt savoureux malgré l’aspect technique un peu en retrait. L’œuvre de BandaiNamco possède une vraie originalité par son univers noir et atypique, et semble réutiliser avec brio le gameplay inspiré de Dark Souls. Un titre à garder sur sa liste d’envies pour quand viendra enfin le moment de sa commercialisation.

Code Vein Bandai Namco PS4 Xbox One jeu vidéo PC Steam action RPG post apocalyptiqueCode Vein

Editeur/développeur : BandaiNamco
Genre : Action/RPG
Modes : Solo uniquement
Sortie en France : 2019
Machines : PS4, Xbox One, PC

 

SHARE
Thomas Froehlicher est chroniqueur Japon & Gaming. Rédacteur pour plusieurs sites spécialisés dans le jeu vidéo, il intervient sur l'actualité vidéo-ludique depuis trois ans. Sa passion pour la culture japonaise, aussi bien classique que moderne, l'a poussé à en étudier la langue en parallèle de sa majeure en finance, puis à effectuer un semestre d'échange universitaire à Sophia University à Tokyo. Il est titulaire du Japanese Language Proficiency Test niveau 1 depuis 2012, et depuis ne jure que par les versions originales en japonais.