Le Tour du Théâtre en 80 minutes

On savait déjà que Christophe Barbier maniait la plume à ravir. À présent l’on découvre que le rédacteur est aussi homme de théâtre, non plus du côté des spectateurs et des critiques mais directement sur la scène.
L’espace de 80 minutes, il nous propose un monologue en deux actes inspiré de son propre ouvrage « Le Dictionnaire amoureux du Théâtre« . Le titre en est plus qu’explicite : Christophe Barbier est un passionné du sixième art et il souhaite transmettre à tous son exaltation.
 Christophe Barbier - L'Express - Théâtre - Le Tour du théâtre en 80 minutes ) Théâtre de Poche - SYMA MobileLégèrement poudré et « jaboté », il aborde son public en avant-scène en lui expliquant de façon didactique comment il faut « jouer les choses ». Soulignant son œil d’un coup de crayon, il crée son masque, enfile une veste de brocart, se gargarise en roulant les « rrr » puis se lance…
Dans cette autopsie théâtrale rien n’est oublié: le trac, les aphorismes les plus célèbres, la musicalité du brigadier frappant les trois coups, l’orgasme du comédien lors des rappels et même la critique de l’oreillette, cet accessoire déloyal qui a osé souffler la place du souffleur  !
 
Afin de nourrir cette analyse pertinente, Christophe Barbier parsème allègrement son discours de préceptes et de textes des grands maîtres : il cite ainsi Terzieff et Jouvet, imite Guitry avec révérence, déclame Hernani respectueusement et prête sa voix au personnage de Kean d’Alexandre Dumas. 
La diction est juste, le texte éloquent mais le comédien demeure un peu trop guindé. En effet, Christophe Barbier se réfère tellement aux écrits de son dictionnaire qu’il en oublie de jouer au sens premier du terme et laisse partir le naturel au galop.
 

Un second acte brillant !

Cela est dommage mais l’homme se rattrape magnifiquement au second acte et pour cause: mettant de côté toute prose académique, il consacre ce deuxième tableau aux liens inaltérables entre le théâtre et la politique. Sur un tel terrain, Christophe Barbier n’a plus à faire semblant; il relègue l’histrion aux coulisses, enroule son écharpe rouge et interprète son propre rôle : celui du critique politicien. 
À ce jeu là, le professionnel est rodé depuis plus de trente ans : chroniqueur, journaliste, Directeur de rédaction de l’Express et metteur en scène de la troupe théâtrale de l’ENS, il maîtrise son sujet sur le bout des doigts et le déploie avec autant d’humour que d’éloquence.
 
Christophe Barbier - L'Express - Théâtre - Le Tour du théâtre en 80 minutes ) Théâtre de Poche - SYMA Mobile
Christophe Barbier

Doté d’une mémoire pachydermique, il se projette dans l’Antiquité grecque et retrace, siècle après siècle, les relations entre le pouvoir, la religion et la scène : de Thespis à Macron en passant par Bonaparte ou Mélanchon, il se livre à un « meeting théâtral » et nous laisse entendre que derrière chaque politicien se profile, de toute évidence, un comédien. 

Faisant défiler la Monarchie, l’Empire et la République, Christophe Barbier défend le droit d’auteur, encense l’inconnu qui a sauvé les acteurs du Français de la guillotine et s’échine contre l’excommunication qui a jeté tant de grands artistes à la fosse commune.
 
Son débit est impressionnant, sa verve légère et son savoir immense ! Orateur hors pair, il nous captive et signe avec brio son adoration inconditionnelle pour le sixième Art. 
On sort de la salle abreuvé et pleinement convaincu par ce plaidoyer amoureux. L’on se dit également qu’avec un petit supplément d’âme Christophe Barbier aurait pu être aussi bon comédien que journaliste. C’est dommage mais comme le dit Kean : On est acteur comme on est prince :  de naissance !
 
 
Christophe Barbier - L'Express - Théâtre - Le Tour du théâtre en 80 minutes ) Théâtre de Poche - SYMA MobileLe Tour du théâtre en 80 minutes
De et avec Christophe Barbier
Librement inspiré du Dictionnaire amoureux du théâtre (Plon Editions) 
.
Théâtre de Poche
Réservations : 0145445021
.
Du 10 septembre au 31 décembre 2018
Les lundis à 19h
..
Partager
Florence Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 10000 articles et interviews.