Mary est une fillette de sept ans aux boucles blondes. Elevée en Floride par son oncle Frank, elle présente toutes les caractéristiques d’une enfant surdouée. Lorsque sa grand-mère Evelyn découvre que Mary est un prodige des mathématiques, elle souhaite la prendre chez elle à Boston afin de lui permettre d’exploiter ses capacités intellectuelles. C’est sans compter sur l’opposition de Frank qui considère que sa nièce doit profiter pleinement de son enfance au lieu de passer ses journées face à des équations entourées de scientifiques totalement déconnectés des réalités.
Déchirée entre l’amour de son oncle et les ambitions de sa grand-mere, la petite Mary, va se faire balloter au tribunal au risque de finir en famille d’accueil !

Le film de Marc Webb (The Amazing Spider-Man) a beaucoup de charme. Le réalisateur américain a su s’entourer d’un bon casting et jouer sur le contraste entre une aïeule intransigeante et un tandem oncle-nièce des plus émouvants.
C’est à Chris Evans que revient le rôle du tonton sensible et bienveillant. A mille lieues de Captain America, il nous livre une interprétation douce, voire introvertie, et se positionne un peu en retrait pour laisser la vedette à la petite Mary. Cette dernière est incarnée par McKenna Grace, une graine d’actrice des plus mutines qui décline sa partition sans aucun filtre: offrant à Mary autant de candeur que d’arrogance, elle séduit le spectateur par sa justesse de jeu et le côté brut de ses répliques.
Vient enfin la superbe Lindsay Duncan qui prête son élégance aristocratique à Evelyn, la grand-mère. D’une rigidité toute britannique, elle compose un personnage obsessionnel et intransigeant qui ne rêve que de reconnaissance universelle pour sa descendance.

Malgré quelques clichés sur la culpabilité parentale et des séances au tribunal qui s’éternisent, ce film se regarde avec bonheur et ne tombe jamais dans le pathos. Simple et généreux dans son approche, Marc Webb nous propose une réflexion sur l’éducation des jeunes surdoués en insistant sur l’importance qu’il y a à préserver leur enfance. On lui sait gré d’avoir choisi une fille comme prodige en réponse à tous les préjugés misogynes. Malgré son jeune âge et ses cheveux blonds, la petite Mary nous fait irrémédiablement penser à Maryam Mirzakhani, la mathématicienne iranienne, médaillée Fields 2014 qui nous a quitté, hélas, en juillet dernier…

Ces génies sont, de toute évidence, des pépites qu’il faut savoir protéger tout en les stimulant intellectuellement. Le plus compliqué est de trouver un juste milieu entre la trottinette et les équations de Navier-Stokes pour éviter d’en faire des sociopathes, voire des suicidaires…

En cette rentrée scolaire, si vous avez des surdoués à la maison, surtout ne les confinez pas devant leur MacBook pour satisfaire vos propres ambitions ! Une promenade au parc ou une séance au cinéma, c’est aussi très important pour leur épanouissement !

PS: Un triple bravo pour la musique signée Rob Simonsen, la chanson de Cat Stevens et la magnifique présence de Fred, le chat borgne !

 

Mary
(Gifted)
Un film de Marc Webb
Avec Chris Evans, Mckenna Grace, Lindsay Duncan, Jenny Slate et Octavia Spencer

USA – 1h41
Sortie nationale : le 13 septembre 2017

Partager
Florence Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 5000 articles et interviews.