Ce samedi 9 novembre à la Seine Musicale, le groupe new-wave A-ha nous a servi un concert plein d’élégance et de nostalgie.

aha - seine musicale - syma news - florence yeremian - concert - music - musique - chanson - pop- new wave - années 80 - morten harket

A-ha Part en tournée mondiale

Sur fond de couchers de soleil et d’aurores boréales, les trois norvégiens ont interprété tous leurs tubes des années 80 de Take on me à Hunting high and low en passant par l’irrésistible The sun always shines on TV.

Trente cinq ans après leur succès mondial, ce talentueux trio entame une tournée musicale pour le plus grand plaisir de ses fans avec une soixantaine de dates incluant Londres, Tokyo ou Moscou.

Lors de leur escale parisienne, toute la Seine Musicale était sold-out au point qu’un futur concert a été prévu en 2020 au Zénith.

aha - seine musicale - syma news - florence yeremian - concert - music - musique - chanson - pop- new wave - années 80 - morten harket

Un trio égal à lui-même

Fidèle à lui même, le chanteur Morten Harket a conservé sa sublime voix de velours alternant les graves ténébreux et les aigus célestes. Assez discret dans ses échanges avec le public, il a cédé la parole à son pianiste Magne Furuholmen pour toute la partie entertainment.

Souriant comme toujours derrière son clavier, Magne a poussé la causette en Français et remercié avec beaucoup d’humour les fans pour leur fidélité.

De son côté, le guitariste Paul Waaktaar a accompagné avec verve tous les morceaux du groupe. Coiffé de son bonnet, il nous a livré des riffs aussi lancinants que sympathiques.

aha - seine musicale - syma news - florence yeremian - concert - music - musique - chanson - pop- new wave - années 80 - morten harket
Les salutations du trio norvégien à la Seine Musicale

Un concert plutôt calme

Le concert a duré près de deux heures face à un public plutôt calme venu voir avec nostalgie et émotion leurs idoles de jeunesse. Hormis deux ou trois excités, l’ensemble de la salle était étonnement apathique au point que l’on se demande si ces quinquagénaires n’ont pas relégué tout leur enthousiasme d’adolescent aux oubliettes.

Fort heureusement, A-ha a réveillé les foules avec un nouveau morceau assez funny « Digital River » où les spectateurs ont enfin allumé en choeur leur portables. Les Norvégiens ont ensuite tiré leur révérence avec le titre de la Bande annonce de James Bond (Tuer n’est pas jouer) The Living Daylights.

On reste sous le charme…

aha - seine musicale - syma news - florence yeremian - concert - music - musique - chanson - pop- new wave - années 80 - morten harket
Le chanteur Morten Harket possède toujours une voix aussi envoutante !

A-ha
The Hunting High and Low live Tour

Prochaine date française :
le 30 octobre 2020 au Zénith
Pour les suivre sur le Net : A-ha Website

 

Photos : ©Just Loomis

Magnifique vidéo d’un live filmé lors de l’émission MTV Unplugged Summer Solstice 2017

Florence Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 10000 articles et interviews.