Black Friday oblige, novembre est un mois crucial pour l’industrie du jeu vidéo. Nombreux sont ceux qui choisissent leur nouvelle console ou leurs jeux de noël durant cette période riche en promotions alléchantes. Cette coutume américaine, aujourd’hui largement adoptée en Europe, est une nouvelle aubaine pour les éditeurs et constructeurs dans le domaine du gaming.

Battlefield V et Fallout 76 à la peine

Battlefield V Call of Duty Black Ops 4 Fallout 76 FIFA 19 PS4 Xbox One PC Playstation FPS Foot RPG Battle Royale Pokemon
Malgré sa qualité, les ventes de la série Battlefield sont en baisse

En calant sa sortie au 20 novembre, Battlefield V entendait bien surfer sur cette vague. Mais si le jeu d’Electronic Arts triomphe dans les ventes françaises la semaine de sa sortie, il n’en est pas de même dans tous les pays. Aux Etats-Unis où l’organisme NPD nous renseigne chaque mois sur les ventes de jeux, le jeu doit se contenter de la troisième place derrière ses grands rivaux Call of Duty Black Ops 4 et Red Dead Redemption 2 qui font très fort pour leur deuxième mois sur le marché. En Espagne, le titre rate carrément le top 10…

La déception est telle que d’après le site boursier Seeking Alpha, Electronic Arts serait en train de réviser à la baisse ses prévisions de chiffre d’affaires. Battlefield V réussit néanmoins à écouler plus de 100’000 exemplaires en Allemagne, mais sa sixième place loin derrière Farming Simulator 2019 (la grande surprise du mois) ne fait guère de doute sur sa contre-performance. Le Japon est en revanche une nouvelle terre de succès pour la série, puisque Battlefield V y approchait les 200’000 ventes à la fin du mois, grâce à un succès inattendu de la version dématérialisée : 70’000 joueurs nippons, soit pratiquement un acheteur sur deux, l’ont acheté via le Playstation Store!

Battlefield V Call of Duty Black Ops 4 Fallout 76 FIFA 19 PS4 Xbox One PC Playstation FPS Foot RPG Battle Royale Pokemon
Bethesda a très mal géré la sortie de son jeu

Quant à Fallout 76, il est encore plus mal placé. Le RPG occidental de Bethesda, pourtant très attendu, paye probablement le prix des nombreux bugs constatés au lancement.

Pokemon reste derrière les gros hits de 2018

Battlefield V Call of Duty Black Ops 4 Fallout 76 FIFA 19 PS4 Xbox One PC Playstation FPS Foot RPG Battle Royale Pokemon
Pokemon Let’s Go réalise un bon lancement à l’échelle de la Switch, moins par rapport à la série

Pour Pokemon Let’s Go, diviser n’est pas régner. Partagé entre ses deux versions Pokemon Let’s Go Pikachu et Pokemon Let’s Go Evee, le nouveau blockbuster de Nintendo rate le podium presque partout. Trois millions d’exemplaires ont été vendus, à comparer avec les 10 millions de Pokemon Soleil & Lune il y a deux ans. Manifestement, copier le jeu mobile Pokemon Go n’a pas permis à l’éditeur de faire le plein.

Battlefield V Call of Duty Black Ops 4 Fallout 76 FIFA 19 PS4 Xbox One PC Playstation FPS Foot RPG Battle Royale Pokemon
Même plusieurs semaines après sa sortie, Call of Duty Black Ops 4 semble inarrêtable

FIFA 19, Red Dead Redemption 2 et Call of Duty Black Ops 4 continuent de mener la danse : Black Ops 4 reste le jeu le plus vendu de l’année aux Etats-Unis. C’est la 9e fois en 10 ans que la série d’Activision domine au pays de l’Oncle Sam. FIFA 19 et Red Dead Redemption 2 quant à eux, n’ont jamais quitté le haut du classement, partout en Europe et en particulier en France comme on peut le voir sur le site du SELL.

Du coté des ventes de consoles, la période est évidemment très faste. Selon NPD, pour la première fois dans l’histoire du marché américain, chacune des trois consoles principales (la Switch, la PS4 et la Xbox One) terminent à plus de 1,3 millions d’exemplaires vendus sur le mois. Pour une fois, pas de jaloux!

SHARE
Thomas Froehlicher est chroniqueur Japon & Gaming. Rédacteur pour plusieurs sites spécialisés dans le jeu vidéo, il intervient sur l'actualité vidéo-ludique depuis trois ans. Sa passion pour la culture japonaise, aussi bien classique que moderne, l'a poussé à en étudier la langue en parallèle de sa majeure en finance, puis à effectuer un semestre d'échange universitaire à Sophia University à Tokyo. Il est titulaire du Japanese Language Proficiency Test niveau 1 depuis 2012, et depuis ne jure que par les versions originales en japonais.