Thomas Ostermeier transpose la Nuit des Rois de Shakespeare à la Comédie Française

L’intrigue de la Nuit des Rois est presque racinienne car chaque personnage de cette histoire aime initialement la mauvaise personne : le duc Orsini soupire après la belle Olivia qui s’est amourachée de Césario qui convoite à son tour… le duc Orsini.

A travers cette délicieuse spirale d’imbroglios, Shakespeare détourne les identités, s’amuse de la confusion des sentiments et se moque avidement du clivage des genres. Misant sur le masque et le travestissement, il met à jour l’humain avec toutes ses contradictions, ses vices et ses quelques vertus…

la nuit des rois - theatre - comedie française - spectacle - shakespeare - syma news - florence yeremian - thomas ostermeier - denis podalydes - laurent stocker - stephane varupenne - adeline d hermy - georgia scalliet - sebastien pouderoux - christophe montenez - noam morgensztern - anna cervinka - julien frison - yoann gasiorowski - paul antoine benos djian - paul figuier - clement latour - damien pouvreau
La Comtesse Olivia (Adeline d’Hermy) aime passionnément le jeune Césario (Georgia Scalliet) sans savoir que ce dernier est une femme…

Une mise en scène déjantée

Pour sa mise en scène, Thomas Ostermeier a choisi de transposer la pièce de Shakespeare sur une île anonyme. Entre des palmiers en carton, du sable et quelques rochers, le dramaturge berlinois a convié deux gorilles et demandé à l’ensemble de ses comédiens de déambuler en culotte. Assez inattendu, ce look en slips & chaussettes peut, de prime abord, sembler aussi inutile que ridicule. Les acteurs du Français sont cependant si talentueux et ils possèdent un jeu tellement intense que l’on finit par rire de cette ineptie en se disant qu’Ostermeier adore braver les conventions, qu’elle soient identitaires ou vestimentaires.

la nuit des rois - theatre - comedie française - spectacle - shakespeare - syma news - florence yeremian - thomas ostermeier - denis podalydes - laurent stocker - stephane varupenne - adeline d hermy - georgia scalliet - sebastien pouderoux - christophe montenez - noam morgensztern - anna cervinka - julien frison - yoann gasiorowski - paul antoine benos djian - paul figuier - clement latour - damien pouvreau
Denis Podalydès, Adeline d’Hermy, Georgia Scalliet et Julien Frison paradent en boxer et culotte tout au long du spectacle

Des comédiens aussi fous les uns que les autres

Dans le rôle du Duc Orsino, on découvre l’immuable Denis Podalydès. Nonchalant et un peu dépité, son protagoniste arpente la scène en peignoir et pantoufles tout en convoitant avec insistance la belle Olivia.

Cette dernière est interprétée par Adeline d’Hermy qui lui prête son si joli minois et sa douce voix. Corsetée comme une pin-up des sixties avec une coiffe des années 20, elle joue les « Madones endeuillées » jusqu’à ce qu’elle s’éprenne avec avidité de Césario sans savoir que ce jeune homme est en réalité … une demoiselle.

C’est à Georgia Scalliet que revient justement le rôle de ce messager androgyne : le cheveu court mais la voix fluette, elle se joue des genres, dissimule sa véritable sexualité sous une veste rose et confère au personnage travesti de Césario/Viola une belle ambiguïté.

la nuit des rois - theatre - comedie française - spectacle - shakespeare - syma news - florence yeremian - thomas ostermeier - denis podalydes - laurent stocker - stephane varupenne - adeline d hermy - georgia scalliet - sebastien pouderoux - christophe montenez - noam morgensztern - anna cervinka - julien frison - yoann gasiorowski - paul antoine benos djian - paul figuier - clement latour - damien pouvreau
Le Duc Orsino (Denis Podalydès) et Césario/Viola (Georgia Scalliet)

Autour de ce trio de tête gravitent Antonio le marin (sulfureux Noam Morgensztern !), le frère jumeau d’Olivia (Julien Frison, tout en élégance), sa suivante (noble et clairvoyante Anna Cervinka) et enfin, Malvolio l’intendant : incarné par l’excellent Sébastien Pouderoux, cet étrange personnage fait parti des plus givrés de la pièce. Avec sa coupe de page médiéval et sa démarche de pachyderme en rut, il fait rire le public à chacune de ses apparitions et atteint des sommets lorsqu’il débarque sur les planches en bas-jaunes et jarretières croisées.

Tout aussi dingue, Stéphane Varupenne s’approprie avec entrain le profil de Feste, le bouffon. Présent sur tous les fronts, il joue de la trompette, toque la guitare, se transforme en pasteur, en travelo perruqué, chante à tue-tête et se déhanche avec allégresse sur la longue passerelle installée par Ostermeier au-dessus de l’orchestre. Affublé de superbes collants rouges galbant ses cuisses viriles, Stephane Varupenne rend hommage aux fous tant adulés par Shakespeare. En digne « empoisonneurs de mots » , il fait subtilement sortir de sa bouche rieuse toutes les vérités de cette comédie humaine semblable à « une baudruche qui se donne de grands airs ».

la nuit des rois - theatre - comedie française - spectacle - shakespeare - syma news - florence yeremian - thomas ostermeier - denis podalydes - laurent stocker - stephane varupenne - adeline d hermy - georgia scalliet - sebastien pouderoux - christophe montenez - noam morgensztern - anna cervinka - julien frison - yoann gasiorowski - paul antoine benos djian - paul figuier - clement latour - damien pouvreau
Stéphane Varupenne (si sexy avec ses collants rouges ! ) se prête à toutes les folies d’Ostermeier pour incarner Feste, le Bouffon

Afin de couronner cette belle galerie d’histrions, rendons enfin hommage aux deux chevaliers ivrognes de la Nuit des Rois.

Joyeux et titubant comme un fils de Bacchus, le comédien Laurent Stocker incarne avec bouffonnerie et extravagance le bedonnant Sir Toby. A ses côtés, Christophe Montenez, prête quant à lui, toute sa démence au Prince des Sots. Imprévisible et totalement désinhibé, ce merveilleux acteur joue les imbéciles heureux et n’hésite pas à provoquer son public en défilant sur scène les fesses à l’air. Avec ses cheveux peroxydés, ses pieds nus et son corps reptilien, Christophe Montenez nous fait songer à Iggy Pop d’autant plus qu’il prend le micro pour chanter sur de la musique electro : nul doute que son concert à poil au milieu des si distingués fauteuils de velours du Français restera dans les annales !

la nuit des rois - theatre - comedie française - spectacle - shakespeare - syma news - florence yeremian - thomas ostermeier - denis podalydes - laurent stocker - stephane varupenne - adeline d hermy - georgia scalliet - sebastien pouderoux - christophe montenez - noam morgensztern - anna cervinka - julien frison - yoann gasiorowski - paul antoine benos djian - paul figuier - clement latour - damien pouvreau
A travers sa prestation survoltée, le comédien Christophe Montenez apporte une superbe touche rock’n’roll au Prince des Sots de Shakespeare

Afin d’équilibrer cette partition quelque peu séditieuse, Thomas Ostermeier a également convié un contre-ténor qui ponctue la pièce de chants baroques. Accompagné d’un joueur de théorbe, ce ménestrel à la voix d’ange se promène dans le public tout au long du spectacle en l’abreuvant d’arias de Cavalli et des lamentations de Monteverdi.

Un éloge de la folie

Vous l’avez compris, avec Ostermeier, la folie et l’outrance sont de mise. Qu’il s’agisse des costumes, de la scénographie ou même du texte, ce metteur en scène pousse ses comédiens vers leurs limites et laisse le divertissement submerger les spectateurs. Captifs de son arène burlesque qui rend presque stérile toute réflexion, on se laisse volontiers distraire par cette farce contemporaine ou bien l’on s’insurge.

Une chose est certaine : personne ne reste insensible à une adaptation aussi subversive de la Nuit des Rois. Certains rient à gorge déployée, d’autre se désolent en silence, d’autres enfin crient au scandale. En ce qui nous concerne, nous avons adoré ! Certes la tenue de Malvolio est quelque peu vulgaire, certes le « supplice du caca » pousse trop loin les délires d’Ostermeier, mais Shakespeare n’a jamais été un auteur chaste et il a bien souvent préféré l’audace au puritanisme. Quand on y réfléchit, sa Nuit des Rois est d’ailleurs ouverte à toutes les interprétations tant elle comporte de sous-entendus sur le travestissement, le désir inavoué, les pulsions amoureuses et les orientations sexuelles.

Que vous appréciez ou non la mise en scène débridée d’Ostermeier, vous ne pourrez qu’être conquis par l’immense talent des comédiens : ces Messieurs-Dames du Français jouent avec leur cœur, leur corps, leur âme et on leur en sais gré ! 

la nuit des rois - theatre - comedie française - spectacle - shakespeare - syma news - florence yeremian - thomas ostermeier - denis podalydes - laurent stocker - stephane varupenne - adeline d hermy - georgia scalliet - sebastien pouderoux - christophe montenez - noam morgensztern - anna cervinka - julien frison - yoann gasiorowski - paul antoine benos djian - paul figuier - clement latour - damien pouvreau
Les deux chevaliers ivrognes de la Nuit des Rois : Sir Andrew, Prince des Sots (Christophe Montenez) et Sir Toby (Laurent Stocker)

La Nuit de Rois ? Quelle troupe ! Quelle mise en scène ! Une spectacle survolté à ne pas rater !

la nuit des rois - theatre - comedie française - spectacle - shakespeare - syma news - florence yeremian - thomas ostermeier - denis podalydes - laurent stocker - stephane varupenne - adeline d hermy - georgia scalliet - sebastien pouderoux - christophe montenez - noam morgensztern - anna cervinka - julien frison - yoann gasiorowski - paul antoine benos djian - paul figuier - clement latour - damien pouvreauLa Nuit des Rois ou Tout ce que vous voulez
De William Shakespeare
Mise en scène: Thomas Ostermeier
Avec Denis Podalydès, Laurent Stocker, Stephane Varupenne, Adeline d’Hermy, Georgia Scalliet, Sébastien Pouderoux, Christophe Montenez, Noam Morgensztern, Anna Cervinka, Julien Frison, Yoann Gasiorowski

Contre-ténor : Paul-Antoine Benos Djian et Paul Figuier (en alternance)

Théorbe : Clément Latour et Damien Pouvreau (en alternance)

Comédie Française
1, Place Colette – Paris 1er

Réservation : 0144581515

Du 4 février au 22 mars 2020

Photos : ©Jean-Louis Fernandez

Florence Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 10000 articles et interviews.