Nature morte dans un fossé : un polar théâtral d’une belle noirceur

Au coeur d’un petit village italien, le corps d’une jeune fille est retrouvé dans un fossé. Gisant tristement à la sortie d’une boite de nuit, la victime attend l’autopsie du médecin légiste. Tandis que ce dernier soupçonne un homicide volontaire, l’inspecteur Salti commence à mener son enquête : ce meurtre sordide est-il du à une querelle amoureuse, une sale affaire de drogue ou à tout autre chose ? La filature commence …

L’inspecteur Salti (René Carton) commence à interroger les suspects…

Une palette d’étranges personnages

Cette enquête théâtrale inspirée du livre de Fausto Paravidino va vous faire croiser toute une palette d’étranges personnages: Elisa Orlando la victime, son petit ami toxico, un dealer endetté poursuivi par des mafieux, une prostituée ukrainienne (sacrée Isabelle Kern) ainsi que des parents tourmentés qui se cloitrent de façon permanente dans un inquiétant silence.

Wally Bajeux : metteur en scène et comédienne

Parmi ces sombres géniteurs, Wally Bajeux Interprète le rôle de la mère : à la fois forte et chancelante, cette comédienne (et metteur en scène !) possède un charisme aussi froid que mystérieux. Avec sa voix de fumeuse, son souffle haletant et son regard perdu, elle confère beaucoup d’authenticité à cette Mater Dolorosa du XXIe siècle.

Face à elle, la figure imposante de l’inspecteur Salti: ventru, suant et dégingandé, l’excellent René Carton interprète ce flic ulcéré avec une belle noirceur. Avec son pardessus miteux et ses indics à deux balles, il mène son enquête pas à pas tout en nous racontant les détails de l’histoire.

Un mode narratif fort bien maîtrisé

Tout au long de cette partition policière, les personnages apparaissent et disparaissent derrière des paravents et de sombres cloisons. Les comédiens sont vraiment bons mais l’originalité de ce thriller théâtral tient au discours continu de l’inspecteur sur lequel viennent se greffer les différents dialogues des protagonistes.

En effet, ce spectacle repose sur une narration linéaire qui décrypte sans cesse les non-dits, les actions parallèles et les pensées de chacun. Avec sa voix monocorde et son regard distancié, l’inspecteur fait ainsi basculer nos esprits au-delà de la scène et nous donne l’impression étrange de “lire” cette pièce. À travers les décors ou les émotions qu’il décrit sobrement, notre imagination est sans cesse mise en éveil, ce qui donne une dimension livresque à ce spectacle et lui apporte une belle profondeur.

On en ressort avec l’impression d’avoir lu un bon polar mêlé d’images théâtrales qui nous tiennent en haleine de bout en bout. Ingénieux !

 

Nature morte dans un fossé
De Fausto Paravidino
Traduit par Pietro Pizzuti
Mise en scène Wally Bajeux
Avec Wally Bajeux, René Carton, Titouan Laporte, Julien Girault, Isabelle Kern, Morgan Costa Rouchy, Thomas Carbonnel
Mise en lumière : Rodolphe Hamel

Théâtre du Gymnase Marie Bell
38 boulevard Bonne Nouvelle – Paris 10e
Métro Bonne Nouvelle
Réservations : 0142467979
www.theatredugymnase.com


Tous les mercredis à 21h30

Photos : ©Vincent Fandos

Florence Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 10000 articles et interviews.