Music of my Life

Javed est un jeune étudiant d’origine pakistanaise qui vit à Luton dans le nord de Londres. Coincé entre l’archaïsme de ses parents et la monotonie de cette ville perdue, il aspire à un avenir meilleur mais rien ne se profile à l’horizon exceptées des attaques de skinheads et une hausse désespérante du chômage.

Un jour pourtant Javed croise le chemin d’un jeune Sikh qui lui prête deux cassettes de Bruce Springsteen. Grâce aux paroles engagées et à la voix du Boss, un déclic va alors se passer : s’identifiant à cette musique profonde et pleine de niaque, Javed décide de se prendre en main et entame la carrière d’écrivain dont il a toujours rêvée.

Luton - Londres - Great Britain - Angleterre - symanews - Florence yeremian - music of my life - film - movie - cine - cinema - pakistan - pakistanais - racisme - skinheads - sikh - springsteen - the Boss - Bruce Springsteen - Bollywood - rock - rock and roll - musique - music - Gurinder Chadha - Sarfraz Manzoor - Blinded in the Light - Viveik Kalra - Lulvinder Ghir - Meera Ganatra -
Javed (Viveik Kalra) rêve de devenir écrivain en écoutant les paroles du Boss, Bruce Springsteen

Dans les pas de Springsteen

La réalisatrice pakistanaise Gurinder Chadha s’est inspirée du livre de Sarfraz Manzoor pour imaginer ce drôle de film. Tous les deux passionnés par Springsteen, ils ont eu la bonne idée de mettre en commun leur dévotion envers le Boss pour nous livrer un opus sympathique qui nous replonge dans l’Angleterre des années 80.

Même si le film démarre au son des Pet Shop Boys et de Level 42, c’est Bruce qui prend rapidement le dessus avec ses tripes américaines et sa voix rocailleuse. À travers l’histoire de Javed, on passe en boucle de « Born to run » à « Born in the USA » et on se laisse happer par les compositions militantes de Springsteen qui relatent de façon si authentique le quotidien des classes populaires. À l’exemple du jeune héros du film, on réalise également à quel point la musique peut avoir un pouvoir stimulant sur les adolescents et les inciter à regarder le monde autrement.

Luton - Londres - Great Britain - Angleterre - symanews - Florence yeremian - music of my life - film - movie - cine - cinema - pakistan - pakistanais - racisme - skinheads - sikh - springsteen - the Boss - Bruce Springsteen - Bollywood - rock - rock and roll - musique - music - Gurinder Chadha - Sarfraz Manzoor - Blinded in the Light - Viveik Kalra - Lulvinder Ghir - Meera Ganatra -
Romance dans les années 80 entre un jeune pakistanais et une britannique de bonne famille (Nell Williams)

Il faut croire en ses rêves

Avec beaucoup d’humour, Gurinder Chadha a choisi un protagoniste plein de candeur et de gentillesse. Du haut de ses 16 ans, Javed est en effet le pantin de ses parents qui lui rappellent sans cesse ses responsabilités familiales et ses origines. Déchiré entre son ascendance pakistanaise et son besoin d’intégrer la Couronne Britannique, le jeune homme ne parvient pas à trouver sa place. Il en va de même pour ses ambitions professionnelles : Javed est un poète qui ne rêve que d’écrire tandis que son père ne voit son avenir qu’en termes de sécurité financière.

Luton - Londres - Great Britain - Angleterre - symanews - Florence yeremian - music of my life - film - movie - cine - cinema - pakistan - pakistanais - racisme - skinheads - sikh - springsteen - the Boss - Bruce Springsteen - Bollywood - rock - rock and roll - musique - music - Gurinder Chadha - Sarfraz Manzoor - Blinded in the Light - Viveik Kalra - Lulvinder Ghir - Meera Ganatra -
Le comédien Kulvinder Ghir interprète le rôle du père immigré avec beaucoup d’autodérision.

Un casting assez caricatural

Avec ses grands yeux tristes et sa moue enfantine, le comédien Viveik Kalra confère au personnage de Javed le profil caricatural de l’enfant dévoué qui cherche timidement à s’émanciper. Cet aspect sage et naïf est parfaitement voulu par la réalisatrice qui attribue à tous ses acteurs des caractères à la lisière du cliché.

On a ainsi droit à la figure du père émigré (Kulvinder Ghir) qui peine à nourrir sa famille, à la petite amie anglaise (Nell Williams) qui se révolte contre le racisme ambiant et à la prof de fac sympa (ravissante Hayley Atwell) qui détecte instantanément les talents d’écrivain du héros.

Au final, les protagonistes les plus intéressants du film demeurent sans conteste les deux amis borderline de Javed : un Sikh fan de rock and roll (excellent Aaron Phagura) et un British fou de pop anglaise (Dean Charles Chapman – que les fans de Game of Thrones reconnaitront sans doute car il a déjà prêté ses magnifiques traits au jeune roi Tommen Baratheon)

Luton - Londres - Great Britain - Angleterre - symanews - Florence yeremian - music of my life - film - movie - cine - cinema - pakistan - pakistanais - racisme - skinheads - sikh - springsteen - the Boss - Bruce Springsteen - Bollywood - rock - rock and roll - musique - music - Gurinder Chadha - Sarfraz Manzoor - Blinded in the Light - Viveik Kalra - Lulvinder Ghir - Meera Ganatra -

De l’esprit Rock à Bollywood

En parallèle de ce casting, on déplore l’aspect sirupeux du scénario où tout est trop prévisible. De toute évidence Gurinder Chadha aime les contes de fées et elle va même jusqu’à transformer certains passages musicaux de son film en mode Bollywood. On aurait préféré une approche plus “roots” pour un tel hommage à Bruce Springsteen qui, comme chacun sait, est loin d’être un chanteur à l’eau de rose…

Face à cette scènarisation assez mièvre, on ne peut donc que sourire et se dire que “Music of my Life” est un « feel good movie »… Néanmoins, sachez que si vous abhorrez les romances et que vous avez dépassé la quarantaine ce film pourra quand même vous plaire car il vous replongera avec bonheur dans l’ambiance des années 80: non pas celle des skins et de la terrible Maggie Thatcher mais celle de vos converses et de la magie de votre premier Walkman … à cassettes !

Music of my Life ? Un feel good movie un peu puéril qui remet Springsteen au goût du jour ! Long live the Boss !

.

Luton - Londres - Great Britain - Angleterre - symanews - Florence yeremian - music of my life - film - movie - cine - cinema - pakistan - pakistanais - racisme - skinheads - sikh - springsteen - the Boss - Bruce Springsteen - Bollywood - rock - rock and roll - musique - music - Gurinder Chadha - Sarfraz Manzoor - Blinded in the Light - Viveik Kalra - Lulvinder Ghir - Meera Ganatra -Music of my Life
(Blinded by the Light)

Un film de Gurinder Chadha
D’après le livre de Sarfraz Manzoor : Greetings from Bury Park
Avec Viveik Kalra, Kulvinder Ghir, Meera Ganatra, Hayley Atwell, Aaron Phagura, Nell Williams, David Hayman, Dean-Charles Chapman, Tara Divina, Rob Brydon, Jeff Mirza, Sally Phillips

Sortie nationale : le 11 septembre 2019

Florence Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 10000 articles et interviews.