Miku Expo 2018 : quand l’Europe découvre une chanteuse virtuelle !

Si le Festival Japonismes 2018 fait logiquement la part belle aux arts classiques, les organisateurs n’en oublient pas pour autant la tendance qui explose depuis les années 2000 : la POP CULTURE japonaise ! Dans ce cadre, l’évènement de la saison qui a attiré tous les regards est bien le concert de la chanteuse virtuelle Hatsune Miku : bienvenue dans le monde des VOCALOIDS !

Hatsune Miku Expo 2018 seine musicale concert Luka vocaloid project diva
L’affichage avait de quoi motiver la foule

Ce samedi 1er décembre, les fans sont venus en nombre pour assister au premier grand show d’Hatsune Miku sur le sol européen. Dans la foule, on parlait italien, allemand, anglais, japonais… L’Europe, voire le monde entier, s’était donné rendez-vous ! Arriver tôt n’aura pas été vain : il faudra patienter plus d’une heure dans l’immense file pour entrer au sein de la Seine Musicale, cette superbe salle de concert du sud-ouest de Paris.

La naissance d’une star virtuelle : Hatsune Miku

Hatsune Miku Expo 2018 seine musicale concert Luka vocaloid project diva
Hatsune Miku à ses débuts : un simple logiciel

Mais peut-être faut-il s’arrêter un instant pour préciser de quoi on parle. Hatsune Miku est à l’origine un logiciel de synthèse musicale qui permet à l’utilisateur de créer de la musique électronique à partir d’une voix de synthèse. Pour rendre le logiciel plus attrayant, l’éditeur Crypton a demandé à l’illustrateur Kei de créer une sorte de mascotte, un personnage qui serait immédiatement reconnaissable et qui incarnerait le concept. On l’appelle dès lors un personnage Vocaloid.

Hatsune Miku Expo 2018 seine musicale concert Luka vocaloid project diva
Hatsune Miku dans Project Diva X (PSVita, 2016)

Le succès de ce Vocaloid a été fulgurant dès sa création : en un rien de temps, Hatsune Miku a été adaptée en mangas, en jeu vidéo, en produits dérivés, et des glaces ont même été conçues à l’effigie de la chanteuse !  A partir de 2010, les jeux Project Diva ont acquis un succès énorme au Japon sur les PSP, PS3, PSVita, et PS4. Ce sont des jeux musicaux dans lesquels il faut appuyer sur les touches en rythme pour suivre la musique. C’est extrêmement difficile pour les débutants, mais proportionnellement tout aussi jouissif. On peut néanmoins progresser vite quand on connait bien les morceaux. Les jeux étaient magnifiques pour l’époque, et les derniers restent d’ailleurs parmi les plus beaux jeux portables qui soient.

Quand on parle de Hatsune Miku, le succès est tel que le marketing n’est jamais très loin. La boutique officielle du Mika Tour 2018 située au sein de la Seine Musicale attendait par conséquent les visiteurs juste derrière la porte d’entrée… Même si beaucoup portaient déjà moult accessoires à l’effigie de la chanteuse aux cheveux turquoise, ils se sont tous précipités pour ajouter de nouvelles pièces à leur collection. Le stand de goodies a été pris d’assaut, d’autant que les objets étaient tous des éditions limitées à la tournée 2018. De manière assez surprenante, les prix étaient loin d’être excessifs.

Un retour « live » sur cet incroyable concert parisien !

.

Hatsune Miku Expo 2018 seine musicale concert Luka vocaloid project diva
Toute la salle était en extase

L’ambiance est littéralement « électrique » dès le début du concert. L’hologramme de Hatsune Miku se présente d’ailleurs en français (avec cependant un très fort accent japonais). Les fans les plus fervents agitent frénétiquement les traditionnels bâtons lumineux pour battre la mesure et réagir aux moments forts. Petit détail amusant : la lumière peut changer de couleur, et le public accorde celle-ci avec le personnage sur scène (Hatsune Miku n’est pas la seule vocaloid).

Tous sont des hologrammes pré-programmés ainsi que les mélodies qu’ils chantent. L’acquisition de jumelles est incroyablement utile pour profiter de l’excellence des chorégraphies, comprenant de sympathiques effets spéciaux, bien évidemment irréalisables lors d’un concert « normal ». L’accompagnement, en revanche, est lui réalisé par de vrais êtres humains. Le groupe japonais spécialisé dans ces événements joue en même temps du synthétiseur, de la basse et des percussions.

Hatsune Miku Expo 2018 seine musicale concert Luka vocaloid project diva
Senbonzakura dans Project Diva f (PSVita, 2013)

Le programme commence avec Senbonzakura, qui signifie littéralement « Les mille cerisiers ». Evidemment, les paroles en japonais sont impossibles à saisir sur le coup. Mais les pros de Hatsune Miku Project Diva savent de quoi il retourne car les sous-titres (en japonais très compliqué) sont présents dans le jeu. Senbonzakura est une chanson qui a pour théâtre un Japon du début du XIXe siècle en perte de repères et agité par la militarisation. L’occasion de préciser qu’il n’y a pas que de la musique mais aussi du sens dans le travail des artistes Vocaloid. Deux heures durant, les morceaux s’enchaînent dans une ambiance bon enfant qui comble tout le public. A la sortie du concert, les fans de Hatsune Miku ont clairement conscience d’avoir vécu un moment aussi historique que magique. La qualité du spectacle ainsi que l’ambiance chaleureuse leur ont fourni une soirée de rêve.

Le concert de Hatsune Miku ? Un grand soir pour les otakus, qui démontre que les vocaloids et la Pop Culture ont définitivement leur place dans la sphère culturelle, y compris en occident. Nos véritables chanteuses ont de quoi s’inquiéter pour leur avenir …

.

Partager
Thomas Froehlicher est chroniqueur Japon & Gaming. Rédacteur pour plusieurs sites spécialisés dans le jeu vidéo, il intervient sur l'actualité vidéo-ludique depuis trois ans. Sa passion pour la culture japonaise, aussi bien classique que moderne, l'a poussé à en étudier la langue en parallèle de sa majeure en finance, puis à effectuer un semestre d'échange universitaire à Sophia University à Tokyo. Il est titulaire du Japanese Language Proficiency Test niveau 1 depuis 2012, et depuis ne jure que par les versions originales en japonais.