Première année

Antoine et Benjamin sont en première année de médecine. L’un est un bosseur pas vraiment brillant qui tente le concours pour la troisième fois, l’autre est un surdoué qui vit sur ses acquis sans trop se fatiguer. La rencontre de ces deux étudiants dans un contexte hyper compétitif va aboutir à une singulière amitié qui remettra en cause les perpectives d’avenir de chacun…

.

Premiere Annee - Film - Medecine - Etudes - Thomas Lilti - Lacoste - William Lebghil - P1 - PACES - Florence Yeremian - SYMA Mobile - SYMA News - Cinema - Movie
Benjamin (William Lebghil) et Antoine (Vincent Lacoste) tentent le concours de première année de médecine

.

Thomas Lilti : une trilogie sur le monde médical

Avec ce long métrage, Thomas Lilti nous offre le 3ème opus d’une trilogie dépareillée sur le monde de la médecine. Après Hippocrate (2014) et Médecin de campagne (2016), ce nouveau film décrypte en détail le laborieux parcours des P1 qui ne vivent que pour obtenir leur classement au concours de première année.

Afin de mettre en scène ce marathon d’étudiants, le réalisateur a choisi un tandem d’acteurs fort sympathiques : Vincent Lacoste et William Lebghil. Déjà complices dans le film de Félix Moati (Deux fils), on les retrouve avec plaisir dans leurs nouveaux rôles : Vincent se glisse avec beaucoup de justesse dans le profil taciturne et inquiet d’Antoine, quant à William, il insuffle un bel humanisme et une profonde lucidité au personnage de Benjamin.

Premiere Annee - Film - Medecine - Etudes - Thomas Lilti - Lacoste - William Lebghil - P1 - PACES - Florence Yeremian - SYMA Mobile - SYMA News - Cinema - Movie
Le réalisateur Thomas Lilti dans un des amphis de la Fac de médecine

.

Une amitié entre P1 ?

Tout au long du film, l’on assiste à la naissance de leur amitié mais aussi à l’émergence d’une rivalité sous-jacente. De natures foncièrement opposées, l’on sent bien qu’Antoine et Benjamin slaloment entre une admiration réciproque et une jalousie sinueuse qui ne demande qu’à faire imploser leur relation.

Grâce à leur interprétation souple et réaliste, Vincent Lacoste et William Lebghil parviennent à nous convaincre de cette amitié pourtant peu probable au sein d’un milieu aussi compétitif que la médecine. En effet, leur complicité en tant que comédiens  bouscule avec véracité les différences que leurs protagonistes présentent à l’écran tant du point de vue de l’apprentissage que du niveau social.

Premiere Annee - Film - Medecine - Etudes - Thomas Lilti - Lacoste - William Lebghil - P1 - PACES - Florence Yeremian - SYMA Mobile - SYMA News - Cinema - Movie
Révision sous les toits de Paris

.

Un scénario compte à rebours

Le scénario observe une ligne directrice très simple car il accompagne Antoine et Benjamin dans toutes les étapes de la PACES (Première Année Commune des Etudes de Santé). À l’exemple d’un compte à rebours vers le concours, on suit les deux camarades dans leurs révisions, leurs cours de chimie organique, leurs QCM sans oublier leurs micro-siestes pour tenir le coup.

Cet aspect « reportage » sur le milieu étudiant retire un peu d’émotion au film mais il souligne avec réalisme les contraintes psychiques et le stress que subissent les étudiants en médecine : entre les tonnes de polycopiés à ingurgiter, le manque de sommeil et la compétition permanente, ces jeunes gens mènent une vie qui conduit souvent au burnout, à la dépression, voire à l’abandon.

Premiere Annee - Film - Medecine - Etudes - Thomas Lilti - Lacoste - William Lebghil - P1 - PACES - Florence Yeremian - SYMA Mobile - SYMA News - Cinema - Movie
Faut-il vraiment atteindre le burn out pour devenir médecin ?

.

La PACES : une boucherie pédagogique ?

Premiere Annee - Film - Medecine - Etudes - Thomas Lilti - Lacoste - William Lebghil - P1 - PACES - Florence Yeremian - SYMA Mobile - SYMA News - Cinema - Movie
Vincent Lacoste

Bien que le film comporte quelques anachronismes (dont les vœux publics des élèves admis post-concours), l’atmosphère de cette première année de médecine est plutôt bien traduite par Thomas Lilti. Comme il le dit lui-même : la PACES est une « boucherie pédagogique » dont seulement 300 élèves sur 2000 ressortent vivants. En nous présentant avec simplicité cette réalité, il emmène le spectateur à s’interroger – une fois de plus ! – sur l’efficacité du système scolaire français et des études supérieures.

Premiere Annee - Film - Medecine - Etudes - Thomas Lilti - Lacoste - William Lebghil - P1 - PACES - Florence Yeremian - SYMA Mobile - SYMA News - Cinema - Movie
William Lebghil

Le constat de Thomas Lilti est dans la logique des choses : ces étudiants ont trop de tension, trop de compétition, et pourtant lorsque l’on y réfléchit, n’est ce pas uniquement lorsque nous sommes sous pression que nous atteignons le meilleur de nous-mêmes ?

Ce que le réalisateur aurait également du préciser dans ce long métrage, c’est que les perdants de ce concours quittent pour la plupart la France afin de retenter leur chance en Europe au sein d’universités payantes ! Une fois leurs diplômes acquis – moyennant finances – ils reviennent travailler au sein de l’Hexagone.

En prenant du recul sur ce point précis, l’on se dit qu’en ne sélectionnant que 300 élèves par an, l’état français fait ses comptes avec une logique cartésienne : il conçoit de demeurer un « état providence » mais n’épaule que les meilleurs étudiants. Ceux qui manquent de compétence ou n’ont pas fourni assez d’efforts sont libres d’aller se former ailleurs…

Premiere Annee - Film - Medecine - Etudes - Thomas Lilti - Lacoste - William Lebghil - P1 - PACES - Florence Yeremian - SYMA Mobile - SYMA News - Cinema - Movie
Le parcours de ces deux étudiants entraine les spectateurs dans le quartier du Panthéon et de la Bibliothèque Sainte Geneviève.

.

Première Année est un bon film tout à fait dans l’air du temps mais comme il se concentre uniquement sur le milieu très particulier de la PACES, il risque de ne parler qu’aux spectateurs déjà coutumiers des études de médecine. Les autres capteront néanmoins l’obsession des P1 à être classés et ils pourront apprécier la géographie urbaine de ces étudiants qui passent leurs journées entre la bibliothèque Sainte Geneviève, les amphis de Descartes, le centre d’examens de Villepinte et les minuscules chambres de bonnes de la capitale.

Une dernière remarque : Ou sont passés les bizuts et les fameuses soirées universitaires qui ponctuent aussi la première année ? …

.

Premiere Annee - Film - Medecine - Etudes - Thomas Lilti - Lacoste - William Lebghil - P1 - PACES - Florence Yeremian - SYMA Mobile - SYMA News - Cinema - Movie Première année

Film de Thomas Lilti

Avec Vincent Lacoste, William Lebghil, Michel Lerousseau, Darina Al Joundi, Beniit Di Marco, Graziella Delerm, Guillaume Clérice, Alexandre Blazy, Noémie Silvania

1h32 – France 2018

Sortie le 12 septembre 2018

Photos : © Denis Manin

.

Première Année – PDF SYMA News – Florence Yérémian

 

 

 

Partager
Florence Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 10000 articles et interviews.