Achille, Zeus, Ulysse, Thétis aux pieds d’argent, Aphrodite, Agamemnon… Ils sont tous la !!!

Réunis sur la scène du Lucernaire, ces dieux et héros vont s’affronter l’espace d’une heure vingt pour nous raconter l’une des plus belles épopées de la Grèce antique : L’ILIADE.

Afin de donner vie à cette myriade de personnages, deux comédiens fabuleux: Damien Roussineau et Alexis Perret. Aussi complices que talentueux, ils ont décidé d’incarner à eux seuls les 35 figures de l’Iliade. Le projet semble fou (Il l’est d’ailleurs!) et pourtant, il est relevé haut la main avec un enthousiasme décapant !

Coiffés de passoire, de pot de chambre ou de guirlandes rouges, ces deux fanfarons nous transportent en deux temps trois mouvements au cœur du cycle d’Homère: un vieux lit en guise d’Olympe, une pile de cageots pour représenter la ville de Troie, quelques épées de bois pour les troupes ennemies et l’histoire commence. Sous vos yeux ébahis, Troyens et Achéens vont ainsi s’affronter sans répit, épaulés par un étonnant Zeus en fourrure et sa divine clique.

 

Respectant le texte classique, Damien Roussineau et Alexis Perret font déferler sur scène tous les peuples de Grèce en y apportant une fougue et une fantaisie théâtrale impressionnante. Devenant tour à tour Agamemnon-roi de Mycènes, Menélas-seigneur de Sparte ou Achille-roi des Myrmidons, ils parviennent à conserver la dramaturgie du livre antique tout en lui conférant un audacieux souffle contemporain : entre l’humour, les déguisements, les métamorphoses et l’énergie déployée sur scène, l’on en prend plein la vue. 

La synchronisation des deux comédiens est bluffante quant à leur sens de l’autodérision, il emporte tout : semblables à deux enfants en délire, Damien et Alexis font voler leurs lances, chevauchent des montures imaginaires, enfilent des casques en balais-brosses et finissent par se retrouver en culotte au milieu de leur champ de bataille. La performance est très physique car les protagonistes luttent et se combattent sans cesse mais elle n’oublie en rien l’allégresse et l’émotion. Les discours héroïques sont bien présents quant aux scènes d’amour entre les Dieux de l’Olympe, elles sont à mourrir de rire tant les acteurs s’en donnent à coeur joie pour mimer les rôles féminins en s’enveloppant de voiles et de sourires aguicheurs. 

Même si parfois l’histoire se brouille tant il y a de personnages, l’on est tellement séduit par cette joute antique qu’on ne lâche pas la bride. Lorsqu’à la fin le glorieux Achille tue Hector et le rend au roi des Troyens pour ses funérailles, l’on se retrouve soudain scindé en deux : écartelé entre la noblesse du verbe d’Homère et l’hilarité de cette folle mise en scène, l’on se dit que Damien Roussineau et Alexis Perret on réussi un excellent tour de passe-passe : élever notre âme à la grandeur antique tout en nous faisant rire !

Messieurs, on attend l’Odyssée !
PS : L’apparition de Poseidon en treillis de jardin vaut son pesant d’or !

ILIADE
D’après Homère
Traduction Jean-Louis Backès (Editions Gallimard)
Mis en scène et interprété par Damien Roussineau et Alexis Perret
1h20
Le Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs
Paris 6e
www.lucernaire.fr
Réservations: 0145445734
Jusqu’au 4 février 2018
Du mardi au samedi à 18h30
Le dimanche à 15h
Photos: Philippe Savoir
Partager
Florence Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 5000 articles et interviews.