Le 15 décembre, le Sunside Sunset Club accueillera Nicola Sergio et son trio pour un concert de jazz aux couleurs vibrantes. L’occasion de découvrir les compositions très mélodiques de cet artiste calabrais qui a reçu les éloges de la presse musicale lors de la sortie de son album Migrants.  Rencontre.

Florence Yérémian : Vous jouez du jazz depuis vingt ans mais votre formation est classique
Nicola Sergio : En effet, je suis d’abord passé par toutes les classes des conservatoires de Paris et Pérouse où j’ai obtenu trois diplômes successifs en piano classique, jazz et pédagogie de la musique. Une fois la rigueur et la technique acquises, j’ai ensuite effectué une spécialisation Jazz au CRR.  Le Jazz est venu progressivement dans ma vie mais j’ai toujours aimé improviser sur des séquences d’accords et des grilles pop de manière totalement libre. Celà se ressent dans mes compositions qu’elles soient tonales ou modales : lorsque je crée, je pense toujours de manière mélodique, c’est ma nature.

Vous avez déjà de nombreux albums à votre actif 
N.S : J’en ai quatre à mon nom. Symbols produit chez Challenge Records, Illusions sorti en 2012 avec mon trio, et Migrants où j’interprète seul mes compositions pianistiques en rendant hommage aux gens qui ont perdu leurs terres et leurs attaches. Mon dernier album (Cilea mon amour) explore quant à lui les arias italiennes du compositeur d’opéra Francesco Cilea. C’est un tout autre voyage musical.

Lors de votre passage au Sunset, le 15 décembre, vous serez accompagnés de trois musiciens 
N.S : Tout à fait, il y aura les deux membres de mon trio : Arnault Cuisinier à la contrebasse et Arnaud Biscay à la batterie. Et puis en invité special nous aurons le plaisir d’accueillir le saxophoniste Thomas Savy. Je précise que ces trois jazzmen sont également de formation classique !

Arnault Cuisinier, Arnaud Biscay et Thomas Savy

Quel va être le programme de la soirée ?
N.S : Nous allons interpréter une sélection de mes trois premiers albums (Symbols – Illusions – Migrants). Ce sera une soirée Jazz aux sonorités italiennes et classiques qui ravira tout le monde ! Beaucoup de couleurs, de sons feutrés, de partitions conjuguant alternativement l’allegresse et la mélancolie. Tout celà grace à la présence de magnifiques musiciens avec lesquels j’ai la chance de pouvoir jouer !

Quels sont vos projets ?
N.S : Parralèlement à mes concerts en France et en Italie, je travaille sur deux projets. Le premier est une commande aussi intéressante que singuliere : elle concerne l’arrangement de mélodies grecques datant du VIe siècle avant JC. Accompagné de quatre musiciens, je vais tenter de redonner vie à des fragments de musique antique qui ont été décryptés et mis en notation moderne par l’Université d’Oxford. Mon second projet est un album avec des compositions personnelles qui se penche sur l’exploitation de l’homme par l’homme et aborde à chaque morceau la question du bien et du mal. Enfin, je songe également à m’investir dans la musique de film, mais là c’est une question de rencontres et d’affinité avec des réalisateurs…

 A bon entendeur !

Nicola Sergio Trio & Thomas Savy
Le 15 décembre 2017 au Sunside – 21h30 
Sunside Sunset Club : 60 rue des lombards – Paris 1er
Réservation 0140264660 & en ligne :
http://www.sunset-sunside.com/2017/12/artiste/2821/5044/

 

 

 

SYMA Mobile soutient la musique de Nicola Sergio : Tarif préférentiel à 16€ (au lieu de 20€ sur place) avec le code promo 16NS15

Pour suivre l’actualité musicale de Nicola Sergio : 
http://www.nicolasergio.com

Pour faire connaissance avec sa musique, voici quelques extraits audio tirés de son album « Symbols » :
Scilla : Délicat et feutré

Le Labyrinthe des Fées :  Magique et inquiétant

Song for Beatrice : Beau et grisant

Les albums Symbols, Illusions et Migrants sont disponibles chez Challenge Records
Cilea mon amour est disponible chez Nau Records

Partager
Florence Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 5000 articles et interviews.