Après Darling in the Franxx dont il avait en charge le dessin mais pas l’histoire, Kentarô Yabuki est reparti sur un manga original appelé Ayakashi Triangle. Les fans de To Love Trouble sont immédiatemment sur les rangs, mais l’auteur pense-t-il vraiment encore à eux?

ayakashi triangle kentaro yabuki to love manga shueisha jump comics ninja yokai sexy

Contrairement à ce que son titre peut laisser penser, Ayakashi Triangle n’est pas un triangle amoureux. Si To Love Trouble était une comédie avec un thème extra-terrestre, Kentarô Yabuki troque en quelque sorte ici les aliens pour les yôkai. Ce manga raconte en effet l’histoire de Matsuri, un jeune ninja dont la mission est de lutter contre les spectres et autres créatures fantastiques qui hantent le Japon moderne. Ayakashi est d’ailleurs un des mots qui, au Japon, désigne les fantômes.

ayakashi triangle kentaro yabuki to love manga shueisha jump comics ninja yokai sexy
L’idée de départ est assez osée.

Mais le manga commence à peine que le héros de l’aventure se retrouve transformé… en fille! Alors qu’il est aux prises avec le roi des yôkai, le terrible félin Shirogane, Matsuri se voit touché par cette étrange “malédiction” au moment où il parvient à sceller le pouvoir de son adversaire. La paix arrive mais du coup ses relations avec Suzu (amie d’enfance qui évidemment l’aime en secret) changent complètement. Kentarô Yabuki entame donc un vaudeville pas comme les autres avec beaucoup de drôleries entre filles.

ayakashi triangle kentaro yabuki to love manga shueisha jump comics ninja yokai sexy
La relation entre Sôga et Matsuri est souvent le point de départ des meilleures blagues.

Le bon côté de Ayakashi Triangle, ce sont en effet ses scènes de quiproquo et de jalousie très amusantes. Matsuri se retrouve toujours embarqué dans des histoires de filles dont il n’a pas l’habitude, étant resté un garçon dans son esprit. Sôga, son rival de toujours, ne sait pas trop comment s’adapter à la situation : ninja zélé, il a envie de se mesurer à Matsuri en tant qu’homme, mais la version fille de ce dernier le perturbe grandement! Surtout que l’entourage de Suzu, persuadé que Sôga et Matsuri (fille) sont faits l’un pour l’autre, n’arrête pas de les pousser l’un vers l’autre bien malgré eux. Cela inquiète évidemment Suzu qui, commençant à voir des rivaux/rivales partout, se met dans tous ses états.

ayakashi triangle kentaro yabuki to love manga shueisha jump comics ninja yokai sexy
Leo mériterait un rôle un peu plus fourni.

Mais au final, difficile de s’y retrouver quand on suit l’auteur depuis dix ans ou plus. Dans cette nouvelle licence, celui-ci se perd en effet dans tous un tas de thèmes qu’il essaie de traiter en même temps. Ninjas obligent, Kentarô Yabuki veut apporter des scènes de combats régulières à grands renforts de techniques spéciales et de magie. En plus, il entend faire avancer une histoire de fond dans laquelle Suzu prend progressivement le statut de prêtresse des Yôkai. Entre séquences de flash-back interminables, action molle et un sentimentalisme surprenant, le manga est totalement fouillis. Certains personnages ne trouvent pas leur place : c’est le cas de Leo, autre amie (oui, c’est un nom de fille) d’enfance du héros qui reste assez discrète avec un rôle très décoratif. Regrettable…

ayakashi triangle kentaro yabuki to love manga shueisha jump comics ninja yokai sexy
Même sexe ou pas, les relations entre Suzu et Matsuri sont très ambivalentes.

Cela laisse peu de place pour le contenu sexy, sujet numéro un de Kentarô Yabuki pendant en dix ans de To Love Trouble. Alors certes, le lecteur a sa dose de blagues en-dessous de la ceinture, mais il n’y a plus la même intensité ni la même intention. Plus rare et plus sage, moins inventif, le côté sexy de Ayakashi Triangle n’imprime pas. L’auteur ne prend pas beaucoup de risque sachant ce qu’il nous a offert par le passé. On note un frémissement dans le cinquième volume avec une ou deux scènes croustillantes entre Matsuri et Suzu, mais l’atmosphère reste très bon enfant. Rachika, nouveau personnage secondaire qui fait la couverture du livre, est introduite à travers plusieurs chapitres qui font plus penser à un manga shônen pour les très jeunes. Alors oui c’est beau, c’est très beau, c’est très mignon le character design est génial : chaque page est superbe et le talent fou du mangaka justifierait à lui seul l’achat. Ses fans inconditionnels pourraient se sentir néanmoins un peu perdus…

Avec Ayakashi Triangle, Kentarô Yabuki prend un virage un peu trop brusque, au risque justement de brusquer de nombreux fans. A force de vouloir un peu tout faire dans un seul manga, celui-ci n’a plus rien à mettre en avant. On s’amuse bien, le dessin est toujours aussi formidable, mais on s’ennuie vraiment de temps à autre. Une comédie honnête à apprécier au deuxième degré pour les fans du genre et de l’auteur

ayakashi triangle kentaro yabuki to love manga shueisha jump comics ninja yokai sexyAyakashi Triangle

Editeur Japonais : Jump Comics
Editeur Français : Delcourt/Tonkam
Genre : Humour, action
Sortie Japon : 02/10/2020 (série en cours)
Sortie France : 26/01/2022 (à paraître)

Thomas Froehlicher est chroniqueur Japon & Gaming. Rédacteur pour plusieurs sites spécialisés dans le jeu vidéo, il intervient sur l'actualité vidéo-ludique depuis trois ans. Sa passion pour la culture japonaise, aussi bien classique que moderne, l'a poussé à en étudier la langue en parallèle de sa majeure en finance, puis à effectuer un semestre d'échange universitaire à Sophia University à Tokyo. Il est titulaire du Japanese Language Proficiency Test niveau 1 depuis 2012, et depuis ne jure que par les versions originales en japonais.