Ce mardi 16 avril, la semaine commençait normalement dans le petit monde du jeu vidéo quand Sony annonça sans prévenir ce que tout le monde voulait savoir : les premiers détails sur la prochaine Playstation. Cette fois c’est sûr, la guerre des consoles est bien (re)lancée.

Mark Cerny envoie du lourd sur la Playstation 5

Sony Mark Cerny playstation 5 next gen wired ray tracing ssd AMD jeu vidéo console
Personnalité forte chez Sony, Mark Cerny est une idole pour le public Playstation

C’est par le site américain Wired que Mark Cerny, le charismatique ingénieur en chef de la marque, dévoile les premières certitudes concernant la prochaine console de Sony. L’homme n’a pas encore de nom à donner, mais dans le doute, utilisons pour cet article la probable dénomination de Playstation 5.

M. Cerny insiste bien sur un point : la Playstation 5 ne sera pas une simple évolution technique comme l’a été la PS4 Pro en 2016. Sony ne vise rien de moins qu’une révolution technologique : le processeur graphique prendra par exemple complètement en charge le Ray Tracing, cette technologie courante à Hollywood qui permet d’intégrer le trajet de la lumière dans des environnements 3D complexes. Aucune console aujourd’hui ne peut faire cela. Le son est également crucial dans le domaine du divertissement, et Mark Cerny promet aussi un bond en avant en la matière, ce qu’il n’avait pu faire de la Playstation 3 à la Playstation 4.

Révolution à venir dans le stockage des jeux ?

Sony Mark Cerny playstation 5 next gen wired ray tracing ssd AMD jeu vidéo console
L’accès disque pourrait devenir considérablement plus rapide avec la prochaine Playstation

L’ingénieur veut aussi tordre le cou aux temps de chargements. Les jeux étant de plus en plus volumineux (70 à 100 Go pour les productions ambitieuses), charger les textures prend du temps. Il annonce donc que la Playstation 5 contiendra un disque dur SSD, pour Solid State Drive, nettement plus performant que le HDD (Hard Disk Drive) qu’on avait jusqu’alors. Sur Marvel’s Spider-Man par exemple, le temps de chargement serait divisé par 20! Mais cela pose une autre question : la console sera-t-elle abordable? La technologie SSD est extrêmement chère, un disque SSD moyen valant par exemple nettement plus qu’un HDD classique. Mark Cerny assure cependant que la Playstation 5 affichera un prix « séduisant » pour les joueurs.

Mais les infos croustillantes ne s’arrêtent pas là, car il donne deux précisions très attendues : la console acceptera bien le support physique, et mieux encore, elle sera compatible avec le Playstation VR et tous les jeux Playstation 4 existants ! Cette dernière information est cruciale, car si le joueur amortit bien sa machine durant une génération, il n’a pas forcément le temps de profiter de tous ses jeux. Les fans de Battlefield avaient été bien embêtés en 2013 car le quatrième épisode sortant à la fois sur PS3 et pour le lancement PS4, certains ont attendu (parfois longtemps) de mettre la main sur la nouvelle console pour y jouer. Ce choix est donc important car il est de nature à rediriger les presque 100 millions de possesseurs de Playstation 4 vers la nouvelle machine.

Sony se pose en recours face à Microsoft et Stadia

Sony Mark Cerny playstation 5 next gen wired ray tracing ssd AMD jeu vidéo console
Assumé ou non, Microsoft amorce un virage vers le tout dématérialisé

La présence de jeux physiques est aussi très importante. Car pourquoi Sony a-t-il choisi de livrer une interview banale, par un mardi non moins banal? Il se trouve que les communicants du géant de l’électronique sont des pros et ne font rien au hasard. Ce mardi 16 avril était aussi celui où son concurrent direct Microsoft annonçait la Xbox One S All-Digital (aussitôt raillée par les internautes en Xbox One SAD!), un version de sa machine qui ne lit que des jeux dématérialisés. Sony se pose alors en défenseur du jeu en boîte face à un Microsoft faisant un pas vers la sortie dans ce domaine, mais surtout face à Google et sa prochaine solution de jeu en streaming Stadia. Ce 19 avril, le public s’est réveillé avec la promesse de jeux physiques par Mark Cerny et est allé se coucher avec la volonté de Microsoft d’en finir avec les Blu-Ray. La nuit porte conseil et Sony espère bien que ce sera en faveur de Playstation.

Sony Mark Cerny playstation 5 next gen wired ray tracing ssd AMD jeu vidéo console
Annoncé l’an dernier à l’E3, The Elder Scrolls VI sera un premier test d’ampleur pour la prochaine génération

Dernière information et non des moindres, la nouvelle console ne sortira pas cette année, ce qui n’étonne que moyennement. En revanche, il ne dit pas qu’elle ne serait pas montrée cette année… Mark Cerny nous apprend aussi que la firme équipe de plus en plus de développeurs avec des kits de développement Playstation 5. On savait déjà que Bethesda travaillait sur un nouvel épisode de sa série de jeu de rôles The Elder Scrolls pour la prochaine génération. Il est clair que les choses s’accélèrent.

Avec cette sortie inattendue du constructeur japonais, nous sommes bel et bien entrés dans le feuilleton next-gen. La croissance de l’industrie du jeu vidéo ne ralentissant pas, les enjeux sont démesurés. Les prochains épisodes s’annoncent sensationnels surtout que Google a l’intention de tout chambouler avec sa Stadia.

SHARE
Thomas Froehlicher est chroniqueur Japon & Gaming. Rédacteur pour plusieurs sites spécialisés dans le jeu vidéo, il intervient sur l'actualité vidéo-ludique depuis trois ans. Sa passion pour la culture japonaise, aussi bien classique que moderne, l'a poussé à en étudier la langue en parallèle de sa majeure en finance, puis à effectuer un semestre d'échange universitaire à Sophia University à Tokyo. Il est titulaire du Japanese Language Proficiency Test niveau 1 depuis 2012, et depuis ne jure que par les versions originales en japonais.