Yves Saint Laurent a enfin son musée ! Situé dans son ancienne Maison de couture, 5 avenue Marceau, ce lieu a pour vocation de mettre en avant plus de trente merveilleuses années de création.

Le parcours inaugural de ce nouveau musée parisien s’étend sur 450 m² au sein d’un très bel hôtel particulier. Au rez-de-chaussée, l’on peut arpenter les anciens salons consacrés aux défilés et aux essayages. Au fil des vitrines, l’on y découvre les tenues qui ont défini le style Saint Laurent dès les années 70 : son fameux tailleur pantalon, ses robes courtes mais aussi ses modèles du soir dont la premiere tenue portant la griffe YSL. 

Robes du soir en crêpe de soie gaufré, tulle brodé de perles rocailles et pampilles

A travers cette combinaison d’élégance et de simplicité déclinée à la garçonne, l’on imagine les corsets s’envoler et les silhouettes d’antan se libérer. Parmi les tuniques en crêpe de soie, les vestes d’organza et les perles rocailles, se distinguent également les croquis et les planches de collections d’Yves Saint Laurent qui soulignent autant ses talents de dessinateur que son attrait pour les accessoires.

Parmi les fiches d’ateliers et les planches de collections se distinguent une affiche pour le Music-hall de Zizi Jeanmaire (1963) ainsi qu’un dessin de Saint Laurent pour une mise en scène de la Reine Margot (1953)

La galerie « Savoir-faire » nous présente justement le travail des tisserands, orfèvres ou plumassiers qui ont collaborés avec la Maison Saint Laurent : gardiens d’un savoir ancestral, ces artisans des métiers d’art ont su répondre année après année à l’exigence et au perfectionnisme du couturier.

Cette veste d’organza brodée de fils de soie, paillettes, pampilles et strass illustre parfaitement le savoir-faire des artisans ayant collaboré avec la Maison Saint Laurent (Veste du soir – Hommage à ma maison – 1990)

Vient ensuite la section « Exotisme » qui nous transpose au Maroc, en Asie ou au fin fond de la Russie. Débordante d’imagination et de couleurs vives, elle traduit les voyages imaginaires que Saint Laurent n’a cessé de concocter … depuis son canapé.

Le contraste est saisissant entre l’élégance de ses robes du soir et la luxuriance de sa cape « bougainvilliers » d’inspiration marocaine.

Vient enfin une pièce plus simple mais essentielle : le studio. Contrastant avec le faste des salons, ce lieu de travail révèle le quotidien de l’artiste. Outre sa bibliothèque et son grand bureau sur tréteaux, l’on découvre un immense miroir qui lui permettait d’avoir la distance nécessaire pour examiner ses créations.

Grace à Pierre Bergé et à sa fondation, le fond YSL possède aujourd’hui des milliers de modèles. Soigneusement sélectionnés par Yves depuis 1997, ce précieux patrimoine n’est pour l’instant pas encore exploité à sa juste valeur. Ce parcours inaugural nous offre, en effet, un trop petit aperçu des réserves muséales de Saint Laurent. Espérons donc qu’avec le temps et les saisons, la Fondation Bergé proposera des expositions plus riches afin de faire rayonner l’oeuvre d’un des plus grands couturiers du XXe siècle.

Le logotype original de la maison Yves Saint Laurent a été conçu en 1961 par l’artiste franco-ukrainien Cassandre qui avait également crée le logo de la maison Dior…
© Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, Paris

Le Musée YSL? Une belle plongée dans l’univers de Saint Laurent à prolonger, si l’on peut, par un voyage au coeur de son musée de Marrakech… 

Sérigraphie sur toile (Détail) – Andy Warhol (1972)

 

Musée Yves Saint Laurent – Paris

5, avenue Marceau – Paris 16e
T. 0145316400

Ouvert du mardi au dimanche
De 11h à 18h
Nocturne le vendredi jusqu’à 21h
https://museeyslparis.com

Photographies: @MazarineYérémian

Partager
Florence Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 5000 articles et interviews.