Ce weekend, l’équipe de SYMA News a arpenté les allées animées de la Foire Internationale d’Art Contemporain193 galeries étaient présentes sous la verrière du Grand Palais en provenance d’une trentaine de pays. Parmi les nouveaux exposants signalons la Suède, le Portugal, l’Egypte et le Kosovo !

Outre l’art contemporain, l’on pouvait admirer un très grand nombre d’oeuvres du XXe siècle ainsi qu’une section consacrée entièrement au Design. Au cours de cette 45e édition, pas moins de 70000 personnes ont été accueillies à Paris incluant les collectionneurs du monde entier, les professionnels et les amateurs d’art. Voici en images un aperçu de nos coups de coeur.

_ _ _ _ _ _  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Fidèle à sa sélection pop et haut-de-gamme, la Galerie américaine de Larry Gagosian proposait des oeuvres d’Andy Warhol, de Basquiat ainsi que de très beaux tirages photographiques de Roe Ethridge.

Roe Ethridge : Louise on Brass #7 2017 – Tirage sur laiton – Jean-Michel Basquiat : Water-Worshipper 1984 – Technique Mixte.

Originaire de Salzburg, la Galerie Thaddaeus Ropac avait choisi de mettre en parallèle les monochromes de Jason Martin et ceux de Yan Pei-Ming. Un contraste saisissant entre couleurs saturées et grisaille.

Yan Pei-Ming : Le déjeuner sur l’herbe – d’après Manet 2017 – Huile sur toile. Jason Martin : Quinacridone Scarlet 2017 – Technique Mixte sur Aluminium.

Tout droit venu du Canada, la Landau Fine Art Gallery débordait d’oeuvres prestigieuses : Miro, Magritte, Kandinsky, tous les maîtres modernes semblaient s’être donné rendez-vous sur ce stand sans oublier les fabuleuses constructions de « papiers-pliés » du coréen Kwang Young Chun.

Miro : Gouache sur papier (1937) – Femme rêvant de l’évasion (Huile sur toile – 1945).
Magritte : La pensée visible. Gouache et crayon sur papier – 1961 –  Magritte : La pensée visible Gouache et crayon sur papier – 1961. Kwang-Young Chun : Aggregation 16 Technique mixte sur papier de murier – 2016.

Du côté asiatique, l’on pouvait également découvrir le délicat travail sur bois de Tadashi Kawamata (Galerie Annely Juda – Londres) et les singulières jumelles de Rieko Otake (Tomio Koyama Gallery).

Rieko Otake – Double children Bois – 2017 – Tadashi Kawamata – Cathédrale de Chaise Bois et peinture sur contre-plaqué – 2007.

L’étrangeté de ces petites filles de bois ne rivalisait cependant pas avec les oeuvres de Claire Morgan (Galerie Karsten Greve) minutieusement échafaudées sur des maillages de graines et de mouches mortes…

Claire Morgan : Nipple (2012) & Pyre (2017) Mouches vertes ou bleues, graines de chardon ou de pissenlit, nylon et plomb – 2012.

Pour finir en beauté, nous avons porté notre dévolu sur le stand le plus élégant de la FIAC, celui de la Galerie milanaise Gio Marconi: tout de rouge vêtu, il proposait un accrochage intense autour des sculptures et des toiles anecdotiques du très talentueux Markus Schinwald. 

 

Markus Schinwald (Huile sur toile)

FIAC 2017
Foire Internationale d’Art Contemporain
Du 18 au 22 octobre 2017
Galeries du Grand Palais
Paris

http://www.fiac.com

Photos @MazarineYérémian

Partager
Florence Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 5000 articles et interviews.