Soie : un monologue amoureux tissé de délicatesse

Jusqu’à fin novembre, l’excellente Sylvie Dorliat porte à la scène les amours impossibles d’Hervé Joncour. À travers ce très beau texte d’Alessandro Baricco, la comédienne tisse un récit voluptueux et mélancolique qui nous transporte aux confins du Japon.

Sylvie-Dorliat-soie-mesguich-theatre-baricco-gopikian-yeremian-syma-news-lucernaire

Les amours fantasmées d’Herve Joncour

L’histoire débute en France dans les années 1860. Hervé Joncour est un homme tranquille et besogneux qui achète et vend des vers à soie. Depuis son village dans le midi, il mène une vie paisible et prospère jusqu’au jour où son travail l’entraîne au pays du Soleil-Levant.
Du haut de ses 32 ans, Hervé Joncour croise alors le regard d’une inconnue qui va l’embarquer dans un monde de fantasmes et d’illusions...

soie-syma

Une mise en scène raffinée signée William Mesguich

La mise en scène sobre et minimaliste de William Mesguich s’accorde parfaitement avec la délicatesse de la pièce. Au cœur d’une lumière douce et tamisée se distinguent des chants d’oiseaux, de splendides kimonos, quelques notes de musique et un globe terrestre autour duquel lévitent les 3 figures féminines de l’histoire : il y a Hélène l’épouse aimante et dévouée, Madame Blanche la mystérieuse maquerelle et, enfin, cette si belle inconnue qui devient progressivement l’objet de toutes les convoitises d’Hervé Joncour.

Sylvie-Dorliat-soie-mesguich-theatre-baricco-gopikian-yeremian-syma-news-lucernaire

Sylvie Dorliat : une conteuse-née

Sylvie-Dorliat-soie-mesguich-theatre-baricco-gopikian-yeremian-syma-news-lucernaire
Sylvie Dorliat

C’est à Sylvie Dorliat que revient la narration de ce très beau récit qui invite chacun d’entre nous à saisir le bonheur lorsqu’il se présente.
La voix grave et teintée d’une somptueuse résonance, cette conteuse-née nous happe et nous envoute tout au long de son monologue. Debout, face au public et parée d’une élégante tunique, Sylvie Dorliat tisse lentement son histoire et plonge l’ensemble des spectateurs dans un cocon aux effluves de mûrier: avec sa diction aussi précise que tempérée, elle fait apparaître tous les personnages de ce conte raffiné et parvient à instaurer une atmosphère soyeuse teintée d’une nostalgie qui se diffuse dans toute la salle.
Il faut dire que la prose d’Alessandro Baricco est un vrai régal : sensuelle et itinérante, elle dessine des lieux, suscite mille émotions, éveillent nos sens et nous fait voyager sinueusement de la France au Japon en passant par la Bavière ou le lac Baïkal.

Soie? Un voyage exquis et poétique qui se déroule une heure durant comme un précieux kakemono

Florence Gopikian-Yérémian – florence.yeremian@symanews.fr

Sylvie-Dorliat-soie-mesguich-theatre-baricco-gopikian-yeremian-syma-news-lucernaireSoie

D’après un texte d’Alessandro Baricco
Mise en scène William Mesguich
Avec Sylvie Dorliat

Texte français de Françoise Brun
Collaboration artistique : David Van Tongerloo

Théâtre Lucernaire
53, rue Notre Dame des Champs Paris 6e
Réservations : 0145445734

Jusqu’au 28 novembre
Du mardi au samedi à 19h
Le dimanche à 15h30

Florence Gopikian Yérémian est journaliste culturelle. Rédactrice auprès de Muséart, Paris Capitale, L’Oeil ou le BSC News, elle couvre l’actualité parisienne depuis plus de vingt ans. Historienne d’Art de formation (Paris Sorbonne & Harvard University), correspondante en Suisse et à Moscou, elle a progressivement étendu ses chroniques au septième art, à la musique et au monde du théâtre. Passionnée par la scène et la vie artistique, elle possède à son actif plus de 10000 articles et interviews.