Le Championnat d’Europe de Boxe Féminine Olympique se déroule à Madrid du 24 au 31 Aout et l’Equipe de France Olympique est partie s’acclimater sur place pour une semaine de stage avant cette échéance si importante. Pour l’occasion, le groupe France dispose d’une sportive par catégorie et nous avons suivi notre boxeuse Rima Ayadi – membre tricolore des -64Kg – dans la préparation de sa première grande compétition. Tour d’horizon sur cette semaine de Stage ainsi que sur la forme de Rima.

Le stage pour Rima

BOXE - BOXINGGIRL - FRANCE - rima - bleues - equipe de france - olympique
Rima Ayadi et les hommes de la sélection Espagnole durant le stage / Rima A.

Arrivée en Espagne le mercredi 14 Aout, l’entrainement débute dès le jeudi par un circuit intense de musculation le matin puis un training avec les gants l’après-midi. Néanmoins, notre boxeuse arrive en Espagne avec les cervicales bloquées et ne prend pas part à cette première après-midi. D’ailleurs, ce léger contretemps dans le programme empêche Rima de s’entrainer durant 5 jours niveau « boxe » mais permet de se focaliser cependant sur le foncier. Inquiète sur sa récupération, elle profite malgré tout, des instants dans le groupe pour accroitre la cohésion entre-elles via des « moments de vies » suspendu en dehors du sportif. Par la suite, Rima est toujours à l’écart du groupe (malgré une légère évolution positive).mais participe à une session de balnéothérapie qui détend tout le monde après ce début de semaine énergétique. Durant le weekend, les filles sont au repos pour la première fois depuis l’arrivée et Rima en profite pour trouver un ostéopathe avant de faire un tour dans la ville pour visiter les alentours. Par la suite, les filles continuent de se détendre avec une baignade en piscine pour tout le monde et la journée se termine par un temps libre en solitaire pour Rima afin de décompresser de l’atmosphère du groupe. Le weekend se poursuit avec une lourde séance d’explosivité pour enchainer ensuite avec la remise des gants pour notre tricolore. Bonne nouvelle, le début de semaine sonne le retour de Rima dans le groupe avec une séance en partenariat avec les Espagnoles, les Hongroises mais aussi les Serbes. Notons que cette après-midi est également le retour des bonnes sensations pour notre tricolore. Enfin, la préparation s’accélère avec une séance « légère et libre » dans une salle de sport de la ville pour les filles puis une séance au sac de frappe basée sur « la vitesse et la technique » pour finir la journée avant d’être au repos dans la matinée de Mercredi et d’avoir une séance de « Leçon et Apprentissage » pour Rima afin de peaufiner ses stratégies. Le stage se poursuit pour les bleues jusqu’à la compétition qui débute le 24 Aout et nous suivrons le parcours de Rima Ayadi avec attention.

La forme de Rima pour ce Championnat d’Europe

BOXE - BOXINGGIRL - FRANCE - rima - bleues - equipe de france - olympique
Rima Ayadi avec Caroline Cruvellier (Championne d’Europe U22 2019) à gauche et avec Caroline, Wassila Lkhadiri (Championne de France 2019) et le coach de Caroline à droite / Rima A.

Après un début de semaine affecté par des cervicales bloquées (lors du stage précédent en Irlande) et une légère fatigue, l’inquiétude était de mise sans pouvoir enfiler les gants à une semaine de la compétition. Cependant, sérieuse, appliquée et motivée, Rima s’est concentrée sur le physique en attendant de pouvoir reprendre les entrainements techniques et se sent désormais prête pour le Jour-J. A la fois stressée et impatiente que la compétition débute, elle est également bien entourée avec ses amie du groupe France et la venue -pour l’occasion- de son coach en club «Abadila Hallab» qui est aussi celui de sa compère bleue « Wassila Lkhadiri ».

En immersion dans le stage avec Rima Ayadi

Franck Moilier – @Franckm22

Franck Moilier est journaliste polyvalent. Après des années autour du sport à Montpellier, il s’est rendu pendant quelques temps sur les ondes comme journaliste, producteur ou encore auteur. Aujourd’hui, il évolue toujours entre le sport, le théâtre et la radio afin de prendre du plaisir avec ses métiers « passions ».