Fini la carotte du smartphone à tout petit prix, contre un  emprisonnement par un forfait au prix salé.

 

Free change la donne le 7 mars 2018, et avance les bons arguments dans sa bataille contre SFR : dénonçant l’abus fait sur les achats de téléphones subventionnés. Bien entendu, de nombreux opérateurs pratiquent ce type d’offres et sont aussi concernés.
La semaine dernière, la cour de Cassation a donc donné raison à Free en condamnant ces actions commerciales.

Concrètement, ça veut dire quoi ?

Qui n’a pas été tenté d’acheter un smartphone dernier cri pour un prix entre 1 et 100 petits Euros ?
En contrepartie, il faut signer la condition d’être engagé pendant un an ou plus chez l’opérateur à l’origine de la « bonne affaire ». Qui n’en est pas une …
Car ces pratiques ne sont ni plus ni moins que des crédits à la consommation hors la loi. Bien des fois, le prix du téléphone mobile acheté est finalement dépassé par les mensualités versées.

Affaire à suivre …

Commencée en 2012, cette jurisprudence va donc changer la loi. En obligeant les offres subventionnées à répondre aux codes des crédits à la consommation, et forçant les opérateurs mobiles à revoir leurs offres.
La liberté sera rendue à 17 Millions de personnes engagées dans des abonnements longue durée.

 

Fini de payer trop cher !
Il sera ouvert à tout le monde, et très simple, de prendre un forfait à prix mini chez SYMA Mobile !

Merci Free.

 

Communiqué de presse Groupe Iliad (Free)

Partager
Chloé Athiel est une passionnée du monde digital. Férue de nouvelles technologies, elle est en charge de la communication de la société de téléphonie SYMA mobile. Elle est également rédactrice pour Syma News.