Le 26 Aout, la Radio reprenait le chemin des studios pour sa grande saison. Aujourd’hui, la première vague de la 126.000 est arrivée. Pour l’occasion, faisons un tour des audiences de ce média en légère perte de vitesse.

Après un mercato estival très ouvert, il était temps de faire un point sur les chiffres de ces premiers mois pour ajuster ou non la grille. Pour ouvrir le bal, nous voyons que les fidèles auditeurs de ce média étaient fort occupés en ce début de saison car Médiametrie (l’organisme qui réalise les audiences) annonce tout d’abord une perte de 1.13 Million d’auditeurs sur cette vague portant l’ensemble à 41.55 Millions d’auditeurs soit le pire résultat des quinze dernières saisons radiophoniques. Pour les précisions, on note que les musicales perdent 907.000 auditeurs tandis que les généralistes sont légèrement moins « perdantes » avec 776.000 fidèles en moins sur cette vague.

Pour les chiffres précis concernant les stations, du coté des généralistes, France Inter poursuit sa marche en avant et domine le paysage radio du pays avec 6.37 millions d’auditeurs et remporte 111.000 personnes sur la vague de 2018. Néanmoins, RTL suit la course avec 6.20 millions de curieux mais se positionne légèrement devant Inter au niveau de la part de marché avec 12.6% contre 12.5%. Il faut d’ailleurs signifier que la station rouge du service publique progresse sur ce domaine de 1.1 point sur le début de saison 2018 présageant un bel avenir pour les prochaines vagues d’audiences de la saison. Par la suite, Franceinfo, RMC et France Bleu signent un début de saison inquiétant avec 4.26 millions, 3.71 millions et 3.28 millions correspondant au pire lancement depuis 2016, 2010, 2008. Pour finir, Europe 1 reste la dernière des généralistes avec une perte monumentale de 568.000 auditeurs par rapport à la rentrée 2018 mais peut cependant se consoler avec un réel regain de forme en réunissant 79.000 fidèles supplémentaires par rapport à la dernière vague correspondant à la fin de saison passée.

Pour ce qui est des radios musicales, la panthère NRJ reste la troisième radio du pays mais la première musicale avec 5.25 millions de fidèles néanmoins, elle perd tout de même 48.000 habitués sur la rentrée 2018. Ensuite, Nostalgie suit la marche avec 3.33 millions de curieux mais compte tout de même 106.000 fidèles de moins sur un an tout en augmentant ses parts de marché de 0.1 point pour un total de 4.8%. Par ailleurs, Skyrock ferme le podium avec 3.27 millions d’auditeurs et une perte massive de 260.000 habitués portant la station à son pire début de saison depuis 2000. FunRadio suit avec 2.55 millions de personnes et 3.2% de part de marché malgré ses 258.000 auditeurs en moins. Enfin, Virgin Radio augmente son capital de fidèles avec 93.000 en plus soit 2.34 millions, RTL 2 suit avec 2.28 millions devant RFM et ses 2.11 millions et Chérie boucle à 1.93 millions et une réelle hausse de 48.000 curieux.

Pour finir, du coté des radios « thématiques », FIP compte 1.60 millions d’auditeurs et une hausse de 95.000 fidèles, Rire et Chansons se porte bien avec ses 1.47 millions d’auditeurs et une part de marché égale à la vague de la rentrée 2018 – 1.3% et enfin Radio Classique ferme le paysage Français avec 1.03 millions pour 24.000 personnes supplémentaires et une hausse de 0.2 point aux parts de marché.

Une vague d’audience mitigé pour la majorité des radios mais assez encourageante pour certaines stations. Laissant entrevoir de l’espoir ou des changements rapide dans les grilles de programmes avant la prochaine vague qui devrait être dans le premier trimestre 2020.

Franck.MOILIER – @Franckm22