Depuis le 12 Octobre, M6 propose une émission de divertissement sous forme de jeu autour des courses hippiques. Après 2 opus, il est l’heure de faire un premier bilan chiffré des audiences.

Dans cette émission, Carine Galli accueille deux équipes qui s’affrontent dans un jeu en plateau qui porte sur les paris hippiques. Toutes les semaines, les candidats sont accompagnés de célébrité et sont également orientés par les spécialistes Coves, José et Guillaume. Cette émission arrive suite à un appel d’offre gagné par la chaine sur les courses hippiques qui permet de diffuser les courses « en clair » et de pouvoir proposer des éditions plus « spéciales » pour les grandes courses comme le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, le Grand Prix d’Amérique, le Grand Prix de France ou encore pour le Prix de Diane.

Sur cette case du Samedi 11H, M6 réalise habituellement des audiences raisonnable avec des rediffusions de 66 Minutes qui atteignent habituellement les 300K téléspectateurs. Néanmoins, pour la première émission, Carine Galli recevait le chanteur Dave et l’animateur Stéphane Rotenberg pour une audience de seulement 51K téléspectateurs soit un cataclysme pour la chaine. Pour la seconde, la chanteuse Priscilla Betti et l’ex Miss Malika Ménard permettent une hausse des téléspectateurs à hauteur de 65K soit une vraie hausse pour une seconde malgré le fait d’être toujours après deux opus sous la barre des 1% de part de marché.

Revue de Tweets

Ce programme osé aussi bien pour la chaine que pour le type a reçu des avis très variés sur les réseaux sociaux. On voit que les Turfistes semblent positifs néanmoins les non-initiés sont moins « enthousiastes » sur le programme. Check-up.

REVUE DE TWEET REVUE DE TWEET

Franck.MOILIER – @Franckm22

Franck Moilier est journaliste polyvalent. Après des années autour du sport à Montpellier, il s’est rendu pendant quelques temps sur les ondes comme journaliste, producteur ou encore auteur. Aujourd’hui, il évolue toujours entre le sport, le théâtre et la radio afin de prendre du plaisir avec ses métiers « passions ».