Retour sur la Saison 2018 / 2019 de la Ligue 1

Voila, le livre de la saison 2018 / 2019 de la Ligue 1 Conforama s’est refermée ce weekend et il est déjà l’heure de faire le bilan. Aujourd’hui, revenons sur nos coups de cœur et les déceptions de cette longue saison.

Les Coups de Cœur et les Déceptions au niveau des clubs

Sport - foot - ligue 1 - football - Nimes olympique - NO - Stade de Reims - Lille Olympique sport club - AS Monaco - OM - Marseille - LOSC - Nicolas Pépé - Teji Savannier - Emiliano Sala - FC Nantes - Steve Mandanda - Aleksandr Golovin - Eric Maxim Choupo Moting - Bernard Blaquart - Nimes - Julien Stephan - David Guion - Elite - Syma News - coup de coeur - deception
Les Crocos n’avaient rien de promus / ObjectifGard

Retour sur la saison exceptionnelle de clubs inattendus, sur les attentes possibles au départ, puis le résultat final. Tout d’abord, nous sommes subjugués par la saison réellement réussie du Nîmes Olympique. Le promu Gardois qui retrouvait l’Elite du Football Français après 30 années ne s’est jamais montré peureux ou attentiste, bien au contraire, après un début de saison tonitruant il s’est imposé comme une forte tête de cette saison. Porté par un collectif « de potes » comme ils se définissent, le N.O devra confirmer cette 9e place malgré les départs prévus durant l’intersaison.

Egalement, il est fort logique de mettre en avant le Stade de Reims. Promu comme le Nîmes Olympique, il s’est montré toute la saison avec un jeu flamboyant et une efficacité incroyable. Terminant la saison émoussée, les Rémois bouclent le championnat à la 8e position.

Pour finir les Coups de Cœur de cette catégorie, mention très spéciale pour le Lille Olympique Sport Club qui semblait bien mal en point après son rachat et la dernière saison écoulée. Cependant, tirant le meilleur de son effectif et porté par une ligne offensive merveilleuse, Lille termine dauphin du PSG et absolument personne ne peut contester cette magnifique année.

Pour les déceptions, on débute par la terrible saison de l’AS Monaco. Après un début de saison intéressant avec une victoire très solide à Nantes (1-3) pour la première journée puis un match nul encourageant face à Lille, le club du Rocher s’est écroulé pour ne revoir la victoire que deux autres fois lors de la phase aller du championnat, tout d’abord à Caen pour la quatorzième journée (0-1) puis à Amiens pour la seizième (0-2). Le club ne va pas beaucoup mieux durant la phase retour mais sort la tête de l’eau avec sept matchs sans défaite dont quatre victoires dès la fin du mois de Janvier. Malgré cette série, les Monégasques se sauvent de justesse et terminent 17e à la place de premier non-reléguable.

Également, la déception se tourne du coté de Bordeaux qui s’enlise de saison en saison. La saison Girondine n’est pas si négative en soit mais toutes les saisons ils parlent de faire un coup pour finalement être dans le ventre-mou. Preuve de cette suffisance incroyable, ils ne compte que trois victoires entre Février et Mai dont celle à la 38e et dernière journée contre Caen relégué puis les deux oppositions primordiales à leurs yeux de la saison face à Toulouse et Marseille.

Pour finir, la déception inattendue de cette saison est pour l’Olympique de Marseille. Après un début de saison relativement convainquant avec 19 points sur 30, la dégringolade arrive très rapidement avec seulement trois victoires (toutes compétitions confondues) entre le 28 Octobre et le 02 Février. Par la suite, malgré du mieux, l’OM ne produit toujours rien et paye très logiquement ses mauvais résultats pour finalement terminer 5e de la Ligue 1 Conforama sans qualification Européenne.

Les Coups de Cœur et les Déceptions au niveau des joueurs

Sport - foot - ligue 1 - football - Nimes olympique - NO - Stade de Reims - Lille Olympique sport club - AS Monaco - OM - Marseille - LOSC - Nicolas Pépé - Teji Savannier - Emiliano Sala - FC Nantes - Steve Mandanda - Aleksandr Golovin - Eric Maxim Choupo Moting - Bernard Blaquart - Nimes - Julien Stephan - David Guion - Elite - Syma News - coup de coeur - deception
Emiliano Sala disparu tragiquement termine sa demi-saison à 12 buts / FCN

Pour les joueurs, notre premier coup de cœur se dirige logiquement vers le joueur du LOSC Nicolas Pépé. L’attaquant du Nord a été déterminant dans la saison incroyable de son équipe en marquant lors de 18 rencontres pour un total de 22 Buts dont 9 sur pénalty puis en ayant été passeur décisif à 11 reprises.

Par la suite, notre second coup de cœur est évidemment pour le Nîmois Teji Savannier. Le milieu de terrain, plaque tournante du jeu Gardois proné par son coach Bernard Blaquart termine meilleur passeur du championnat pour sa première saison dans l’Elite. Il totalise 13 passes décisives lors de 12 rencontres.

Pour finir, notre coup de cœur est un hommage. Emiliano Sala du FC Nantes comptait 12 buts en 9 rencontres durant la première partie de saison et ferait très surement parti du podium de ce classement sans son tragique accident qui lui a couté la vie.

Du coté des déceptions, nous commençons par le gardien de l’Olympique de Marseille Steve Mandanda. Aléatoire sur sa ligne et ayant perdu l’ensemble de ses qualités l’ayant mené au titre de meilleur gardien du championnat durant 5 saisons, il a souffert du changement incessant de sa charnière centrale. De ce fait, il termine la saison avec 52 buts encaissés et un seul pénalty arrêté (qui termine en but malgré tout) sur 9 concédés.

Dans les déceptions, nous pouvons également mettre dans cette catégorie le milieu Russe de Monaco Aleksandr Golovin. Sur le terrain pour 30 matchs, il ne s’est pas montré efficace ou important dans l’entrejeu malgré son cout important à l’été 2018.

Enfin, on termine les déceptions par le Parisien Eric-Maxim Choupo-Moting. Son arrivée au PSG n’était pas attendue et tout le monde était conscient qu’il compléterait cet effectif stratosphérique mais il compte seulement 3 buts en 22 rencontres de Ligue 1 et un apport absolument faible dans le jeu. Egalement, il est l’auteur du plus grand raté de la saison contre Strasbourg.

Les Coups de Cœur et les Déceptions au niveau des entraineurs

Sport - foot - ligue 1 - football - Nimes olympique - NO - Stade de Reims - Lille Olympique sport club - AS Monaco - OM - Marseille - LOSC - Nicolas Pépé - Teji Savannier - Emiliano Sala - FC Nantes - Steve Mandanda - Aleksandr Golovin - Eric Maxim Choupo Moting - Bernard Blaquart - Nimes - Julien Stephan - David Guion - Elite - Syma News - coup de coeur - deception
Julien Stephan, le fils de Guy Stephan débute parfaitement sa carrière de coach professionnel / IconSport

On termine ces coups de cœur et ces déceptions avec les premiers fusibles en cas de mauvais résultats, nous parlons bien évidement des coachs. Tout d’abord, on file à Nîmes avec Bernard Blaquart. Après une jolie montée et un retour incroyable dans l’Elite, le coach s’attendait à une saison compliquée mais c’était tout le contraire. Associant une rigueur tactique et une envie incommensurable le N.O était une équipe très sympa cette saison.

Ensuite, retour plus au nord et en Bretagne précisément. Le jeune coach du Stade Rennais et « fils de » Julien Stephan a offert au club son premier trophée depuis 35 ans et un parcours Européen intéressant avec un jeu offensif de tout premier ordre pour sa première saison. Il est donc logique d’être présent dans nos coups de cœur.

Pour finir, David Guion vient de faire – lui aussi- sa première saison comme coach dans l’Elite et il a su faire sortir le meilleur de son effectif. L’entraineur de Reims créé la sensation de cette saison en terminant 8e avec un groupe homogène et terriblement efficace.

Pour les déceptions il est logique de débuter par « LES » coachs de Monaco cette saison, Leonardo Jardim a failli dans la construction de son groupe suite aux départs estivaux puis Thierry Henry n’a fait qu’enliser le club princier.

Également, les scénarii se ressemblent pour Rudi Garcia et ses clubs. Après une première saison complète incroyable, il mène son groupe dans une spirale négative et n’arrive plus à sortir le minimum de contenu avec ses joueurs. Il est sans surprise présent dans cette catégorie.

Pour finir, une pensée évidente pour Antoine Kombouaré dans la tourmente cette saison. Tout d’abord du coté de Guingamp puis avec Dijon, il termine finalement barragiste et fera tout pour sauver le club après avoir quasiment détruit deux institutions au cours d’une seule et même saison.

SHARE
Franck Moilier est journaliste polyvalent. Après des années autour du sport à Montpellier, il s’est rendu pendant quelques temps sur les ondes comme journaliste, producteur ou encore auteur. Aujourd’hui, il évolue toujours entre le sport, le théâtre et la radio afin de prendre du plaisir avec ses métiers « passions ».